Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 mai 2023

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@medialo.ca

Foncer pour briller, la clé du succès de Rosalie Vachon

Finaliste Miss Teen Canada

Rosalie Vachon

©Photo gracieuseté

La jeune fille de Saint-Lin-Laurentides a démarré son entreprise de confection de savons maison à l'âge de 11 ans. Depuis, elle a développé plusieurs nouveaux produits.

La Saint-Linoise Rosalie Vachon n’a que 16 ans et pourtant la liste de ses accomplissements pourrait lui en attribuer le double. Résilience, ambition, persévérance; rien ne semble pouvoir l’arrêter. Celle qui termine son cinquième secondaire cette année excelle autant à l’école et sur la scène que sur les volets entrepreneurial et social. Toujours avide de nouveaux défis, la jeune fille s’est lancée cet automne dans la course Miss Teen Canada 2023, un concours qui préconise l’attitude et la personnalité positive. Sélectionnée comme finaliste, elle tentera de décrocher le titre lors de l’événement qui rassemblera les 28 finalistes à Montréal du 18 au 22 mai prochain.

« Ce serait un honneur pour moi de recevoir le titre. J’aimerais montrer aux jeunes filles que rien n’est impossible; que lorsqu’on travaille, on peut accomplir tous nos rêves », affirme d’entrée de jeu Rosalie Vachon.

Son parcours de vie en est déjà un brillant exemple. Amoureuse des chevaux, elle rêvait toute-petite d’en posséder un rien qu’à elle. L’adolescente se souvient toutefois avoir été mise en garde par ses parents : « Si tu veux un cheval, tu devras ramasser tes sous pour l’obtenir ». Rosalie a alors pris cet avertissement au pied de la lettre. À 11 ans, elle a réfléchi à une méthode afin de générer des revenus, puis son idée s’est arrêtée sur le savon. « Je cherchais un produit renouvelable que les gens ne se tanneraient pas de racheter. » Après avoir suivi une formation de base pour confectionner ses savons maison, elle se lance en affaires avec la Savonnerie Rosalie.

En l’espace d’une année, elle parvient à mettre de côté suffisamment d’argent pour acheter son cheval. Mais au-delà du fait d’avoir remporté son pari, la jeune Rosalie alors âgée de 12 ans s’est découvert une réelle passion pour l’entrepreneuriat. Si bien qu’aujourd’hui son entreprise vit toujours et a pris beaucoup d’ampleur. En plus du savon, elle fabrique maintenant une grande diversité de produits pour le corps tels que des shampooings en barre, des crèmes à main solides et des baumes à lèvre.

Rosalie Vachon

©Photo gracieuseté

Dans le cadre de sa participation au concours Miss Teen Canada, Rosalie Vachon a organisé une collecte de fonds pour la Société canadienne du cancer; une cause qui la touche beaucoup.

Le cœur sur la main

Tenue de réaliser une action communautaire dans le cadre de sa participation au concours Miss Teen, Rosalie a décidé de mettre ses talents d’artisane à profit en organisant une levée de fonds pour la Société canadienne du cancer (SCC). « J’ai fait une centaine de baumes à lèvre que je vends pour faire un don à l’organisme », explique la jeune fille qui a perdu son père de la maladie à l’âge de 12 ans. Par ce geste, elle souhaite lui rendre hommage et faire une petite différence dans la vie des gens qui vivent avec les répercussions du cancer.

En plus de cette cause qui lui tient à cœur pour des raisons évidentes, Rosalie ne manque pas une occasion d’aider son prochain. Elle s’implique dans la communauté et à son école, le Collège Esther-Blondin, dès qu’elle le peut. « Je fais partie de tous les comités, s’exclame-t-elle. Je n’ai pas un midi ou un soir de libres à l’école. » Elle participe entre autres à un programme de leadership où elle est appelée à aider les plus jeunes élèves du Collège. « Par exemple, on va aider des élèves qui ont de la difficulté à s’intégrer et à se faire des amis », précise-t-elle.

Rosalie Vachon

©Photo gracieuseté

Rosalie se passionne également pour les arts, particulièrement pour le Slam et le piano.

Multiples talents

S’il est clair pour Rosalie Vachon qu’elle exercera un métier lui permettant d’aider les gens, elle n’est pas prête à mettre de côté son autre passion : les arts. Elle a donc déniché une formation alliant les sciences de la nature et les arts qu’elle amorcera au cégep de Saint-Jérôme l’automne prochain. Celle qui envisage une carrière dans le domaine de la santé assure que l’art demeurera bien présent dans sa vie. En effet, Rosalie joue du piano depuis son jeune âge et a développé une passion pour l’écriture dans les dernières années. Depuis, elle performe sur scène avec les Slams qu’elle compose. Sa dernière participation à Secondaire en spectacle lui a d’ailleurs valu le 2e prix de la catégorie Création ainsi que le prix de la qualité du français à la finale régionale.

 

La vente des baumes à lèvre au profit de la SCC se poursuit. Info : facebook.com/unchevalpourrosalie

Commentaires

4 mai 2023

ANNETTE Poirier

Je suis tellement fière de te lire et de savoir que tu est tout proche de nous. Bon succès Cousine de ton père Annette ROCHETTE Poirier.

4 mai 2023

Sylvie Tremblay

Rosalie, tu m'impressionnes et tu renverses les préjugés qui sont parfois attribués AUX JEUNES....Continue et sois fière de tes réalisations présentes et futures.....

4 mai 2023

Jacqueline Findlay

Congratulations Rosalie, you have proven that hard work pays off!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média