Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 janvier 2023

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Le salaire minimum passe à 15.25$ de l’heure

Québec

Hausse du salaire

©Photo-archives

La hausse du taux général du salaire minimum bénéficiera à 298 900 salariés au Québec.

Le ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Mauricie et de la région du Nord-du-Québec, Jean Boulet, annonce une hausse du taux général du salaire minimum de 1,00 $ l'heure, le faisant passer à 15,25 $ l'heure à compter du 1er mai 2023.

: La hausse du taux général du salaire minimum bénéficiera à 298 900 salariés au Québec. Elle permettra de maintenir, pour la période 2023-2024, la cible d'un ratio de 50 % entre le taux général du salaire minimum et le salaire horaire moyen tout en tenant compte de l'évolution du contexte économique.

Ainsi, à compter du 1er mai 2023 :

Le taux général du salaire minimum passerait à 15,25 $ l'heure (+1,00 $).

Le salaire minimum payable aux salariés rémunérés au pourboire serait de 12,20 $ l'heure (+0,80 $).

Le salaire minimum payable à un salarié affecté exclusivement, durant une période de paie, à la cueillette de framboises ou de fraises serait respectivement de 4,53 $ (+0,30 $) et de 1,21 $ (+0,08 $) du kilogramme.

« Nous le savons, les défis liés au marché du travail sont grands : la pénurie de main-d'œuvre et la progression rapide des salaires en font foi. Le contexte économique que nous traversons actuellement nécessite que nous posions des gestes concrets afin d'améliorer le pouvoir d'achat des personnes à faible revenu tout en respectant la capacité de payer des petites entreprises, surtout en région. Je suis convaincu que la hausse du salaire minimum que j'annonce aujourd'hui fait partie de ces initiatives et qu'elle favorisera la participation des Québécoises et des Québécois au marché du travail pour ainsi contrer le fort taux de postes vacants qui demeure actuellement. » -Jean Boulet, ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Mauricie et de la région du Nord-du-Québec.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média