Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

11 octobre 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Une première place pour Michel Leduc de Saint-Lin-Laurentides

Championnats Canadiens de course de barils

Première position pour Michel Leduc

©gracieuseté

Michel Leduc qui tient sa jument Crystal Cody Top Star, de race Quarter Horse, celle qui a réussi cet exploit.

Michel Leduc de Saint-Lin-Laurentides s’est développé une passion pour la course de barils à l’âge de 50 ans. Sept ans plus tard, avec sa jument Crystal Cody Top Star, il gagne une première place au Championnat Canadien dans l’Open avec un temps de 16,67 secondes, une deuxième place avec sa jument, Monica’s Angel, aussi dans l’open les 29, 30 septembre et 1er octobre dernier en Ontario.

Quand il a commencé, à l’âge de 50 ans, il faisait de la randonnée dans les sentiers avec ses chevaux et un moment donné, il a décidé d’essayer la course de barils. À force d’essayer, de prendre plusieurs cours et beaucoup de pratique, Michel Leduc a eu la piqûre des courses de barils. « Souvent Je me sentais comme un parvenu et je me disais, qui peut commencer à faire ça à 50 ans et commencer pouvoir à être un peu bon. Les années ont fait en sorte qu’un moment donné je me suis mis à me battre, à me comparer ou à compétitionner avec les meilleurs. Donc à travers le circuit NBHA (National Barrel, Horse Association), à chacune des compétitions où tu vas, t’accumules des points. Il y a des jours où tu gagnes, il y a des jours où tu finis plus loin mais t’as des points. Pour les mondiaux tu accumules des points », mentionne Michel Leduc. Depuis 2019. Michel avait déjà assez de points pour aller aux mondiaux. Avec la pandémie, toutes les compétitions ont été annulée. Il se présentera aux mondiaux à l’automne 2023 en Géorgie aux États-Unis.

Avant que Michel choisisse les courses de barils, il a essayé beaucoup d’autres épreuves. Il exploré les jeux de tours, le tour de ring, le sauvetage comme on voit au Festival Western de St-Tite et plusieurs autres. La course de barils consiste à faire le tour de trois barils et revenir dans les enclos et tout ça… le plus rapidement possible. Il faut bien entraîner les chevaux, il faut leurs apprendre à nous faire confiance car ils ont peurs de tout ce qui se passe aux alentours et en compétitions, il y a beaucoup de choses qui peuvent faire peur à des chevaux. « On travaille avec un animal. T’as beau savoir tout ce que tu as à faire dans ta tête mais il faut que ton cheval te fasse confiance et ça arrive qu’il ne veuille pas », a ajouté Michel Leduc.

Présentement, il a trois juments qui font de la course de barils. Monica’s Angel, une jument de race Thoroughbred, pur-sang et l’arrière-petite-fille de Secrétariat, surnommé « Big Red », classé parmi les 100 meilleurs chevaux de sport hippique américain du 20e siècle. Ginger de race Paint horse et Crystal Cody Top Star de race Quarter Horse.

Finales NBHA (National Barrel Horse Association) Canada 2022 au Parc des expositions d’Ancaster à Jerseyville en Ontario.

Les Championnats canadiens ont eu lieu le week-end du 29, 30 septembre et 1er octobre dernier en Ontario. Pendant les finales, c’est plus de 130 000$ en espèce et en prix qui ont été attribués. Ce sont des membres de quatre provinces qui étaient présents à cette course et avec plus de 700 chevaux sur place. Peu de québécois peuvent s’y rendre.

Après cette étape importante, Michel Leduc et ses juments devront se préparer pour les Championnat du monde qui auront lieu en Géorgie aux États-Unis en octobre 2023.

La course de Michel Leduc avec sa jument Crystal Cody Top Star.

La course de Michel Leduc avec sa jument Crystal Cody Top Star.

Michel Leduc et Manon Dignard

©L'Express Montcalm - Caroline Bédard

Michel Leduc et sa conjoint Manon Dignard accompagnés d’une de leurs juments, Ginger, de race Paint Horse.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média