Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales 2022

Retour

07 octobre 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Une campagne rassembleuse pour Ernesto Castro Roch

Québec Solidaire

Ernesto Castro Roch - Québec Solidaire

©L'Express Montcalm - Caroline Bédard

Ernesto Castro Roch et son équipe était rassemblé à la distillerie Grand Dérangement de Saint-Jacques lors de la soirée électorale du 3 octobre dernier.

Après avoir obtenu 13,14% des votes dans la circonscription de Rousseau, Ernesto Castro Roch, candidat pour Québec Solidaire, se sent satisfait de sa première campagne. Pour celui-ci, il y a une prochaine fois soit au provincial, au municipal ou au fédéral, c’est le temps qui le dira.

C’est 3 667 personnes qui ont voté en faveur du candidat de Québec Solidaire. « Je me suis dit, je pense que je suis rendu là. Ça été comme une révélation à moi-même et me suis dit que je suis capable. Les gens m’ont confirmé dans ce sens-là. Alors oui, il va avoir une suite », a mentionné Ernesto Castro Roch.

Pour celui-ci, tout était une première. Une première candidature, une première campagne électorale et un premier débat électoral. « Vous avez entendu dans le débat que j’ouvrais des portes tant au niveau de l’accueil des immigrants qu’au niveau de l’éducation »,  a ajouté M. Castro Roch.

Les résultats sont tombés et c’est la Coalition Avenir Québec qui a remporté l’élection. « Ça me rentré dedans quand j’y ai pensé la nuit avant la journée d’élection. Ça me rentre vraiment dedans et j’ai très mal dormi. Je comprends que les gens embarque dans ce genre de discours qu’ils nous proposent. Les gens ont besoin de sécurité. On s’entend qu’on a vécu une crise collective et les gens ont besoin d’une certaine assurance. J’essaie d’avoir de l’empathie pour tous les électeurs qui n’ont pas voté pour moi ou qui ont voté pour moi. Moi je pense que c’est économiquement gagnant de choisir l’humain et de passer tout droit là-dessus sur le « On verra » à Legault, ça me rentre dedans. Ça me met vraiment à l’envers aussi au niveau climatique et les choix environnementaux de la CAQ »,  a conclu Ernesto Castro Roch.

Pour terminer, M. Castro Roch, le mode de scrutin devrait être révisé à l’avantage de tous les partis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média