Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

28 septembre 2022

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Centraide Lanaudière lance sa campagne annuelle

Pour mettre fin à la pauvreté et à l’exclusion

Lancement Centraide Lanaudière

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Plusieurs bénévoles, donateurs et partenaires étaient présents pour souligner le lancement de la campagne de financement.

C’est à l’occasion d’une soirée tenue à la Maison des jeunes « Le Loft » de L’Épiphanie le 22 septembre que Centraide Lanaudière a officiellement lancé sa campagne de collecte de fonds annuelle, dévoilant du même coup une nouvelle campagne publicitaire poignante.

« Sans le poids de la pauvreté et de l’exclusion sociale, c’est fou comme on peut s’élever » illustre de façon percutante et émouvante l’impact que peut avoir le soutien de la communauté sur la vie des personnes en situation de vulnérabilité. Avec cette campagne-choc, Centraide Lanaudière espère rejoindre un maximum de donateurs et partenaires à un moment où les besoins sont plus présents que jamais.

Centraide Lanaudière espère surpasser ses résultats de l'année dernière, soit plus de 900 000 $, dans le cadre de la présente campagne.

Centraide Lanaudière espère surpasser ses résultats de l'année dernière, soit plus de 900 000 $, dans le cadre de la présente campagne.

« On a tous été témoins, dans les dernières années, que tout le monde peut avoir un jour besoin de soutien. On a aussi réalisé que tout peut basculer du jour au lendemain », a exposé la directrice générale de Centraide Lanaudière, Isabelle Milliard. Dans les derniers mois, celle-ci a pu observer les contrecoups de la pandémie, des enjeux de logement, puis de l’inflation. « Le fossé des inégalités sociales se creuse. Les besoins augmentent constamment », poursuit-elle. Et de fait, avant la pandémie, les demandes mensuelles d’aide alimentaire se chiffraient à 23 717 dans la région de Lanaudière. Aujourd’hui ce chiffre est grimpé à 42 000.

Alors que la pression de l’inflation se fait sentir sur le portefeuille de nombreux Lanaudois, pour certains, ce sont des choix déchirants qui en découlent. Un récent sondage Léger réalisé pour le compte de l’Observatoire des tout-petits révélait que plus de 60% des gens doivent changer drastiquement leurs habitudes de consommation pour arriver à payer leur loyer, ce qui signifie souvent de devoir mettre de côté d’autres besoins de base.

Isabelle Milliard

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Isabelle Milliard, directrice générale chez Centraide Lanaudière.

Faire la différence

« Chez Centraide, nous avons le pouvoir d’alléger ce poids », assure toutefois Mme Milliard. L’année dernière, ce sont plus de 900 000 $ qui ont été investis auprès d’une soixantaine d’organismes lanaudois.  Centraide Lanaudière espère surpasser cet objectif cette année. « Plus que jamais, nous avons besoin de vous pour permettre à notre Lanaudière de s’élever », a-t-elle lancé.  

Chaque année, les investissements remis aux organismes soutenus contribuent à assurer de meilleurs salaires aux intervenants, à créer des emplois à temps plein, à augmenter les heures d’ouverture, à assurer la pérennité des activités mises en place et à accueillir la clientèle dans des locaux adéquats. « Ce sont beaucoup de petites choses qui, au final, font une grosse différence dans la vie des organismes », a affirmé Dave Ferland, conseiller en développement social chez Centraide Lanaudière.

Jérémy Caron

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Jérémy Caron, directeur de la Maison des jeunes Le Loft de L’Épiphanie.

Soutenir la jeunesse

Un constat appuyé par Jérémy Caron, directeur de la Maison des jeunes de L’Épiphanie et hôte de la soirée. Grâce à l’appui de Centraide, l’organisme peut compter sur une équipe d’intervention stable et compétente pour accompagner les jeunes, et ce, en offrant de meilleurs salaires à tous les employés et une gamme d’avantages sociaux enviables pour un organisme communautaire. « Évidemment, les jeunes sont touchés positivement par cette hausse de financement puisqu’elle nous permet d’offrir davantage d’heures d’ouverture, soit plus de 1000 h par année sur 50 semaines », a soutenu M. Caron. À travers divers ateliers et activités, les maisons des jeunes exercent de la prévention et de la sensibilisation sur une panoplie de thèmes auprès des adolescents, dans le but de les amener à devenir des citoyens actifs et responsables dans leur communauté.

Année après année, Centraide Lanaudière soutient des organismes communautaires qui agissent sur la réussite des jeunes, les besoins de base, l’inclusion des personnes vulnérables et marginalisées et le développement de milieux de vie rassembleurs, toujours dans le but de contrer la pauvreté et l’exclusion sociale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média