Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

29 juillet 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

La situation se stabilise malgré une vague qui a été sous-estimée

« Globalement, c’est encourageant »

Dr. Luc Boileau

©Photo gracieuseté

Luc Boileau, directeur national de la Santé publique.

Lors d’un point de presse qui s’est déroulé le 29 juillet, le directeur national de la Santé publique, Luc Boileau, a confié que cette vague est plus importante que ce que les experts avaient anticipé et qu’elle impose une charge de travail plus lourde auprès des employés du domaine de la santé. Cependant, le docteur Boileau reconnait que la situation devient de plus en plus encourageante.

Même si le virus de la Covid-19 continue d’infecter plusieurs personnes durant cette septième vague, le directeur de la Santé publique indique que la situation se stabilise tranquillement. « Globalement, c’est encourageant, déclare-t-il avant de rappeler que tous doivent rester vigilants. Nous comprenons que les Québécois soient fatigués, mais vivre avec le virus ne veut pas dire de vivre comme s’il n’y avait pas de virus. »

M. Boileau a tenu à résumer de nouveau les règles à suivre pour se protéger contre le virus, soit de garder ses distances dans les endroits publics, de privilégier les espaces plus ouverts, de faire des tests rapides lors de l’apparition de symptômes, de s’isoler pendant 10 jours en cas d’infection et de s’assurer d’être à jour en matière de vaccination. La Santé publique ne voit toutefois pas la pertinence de rendre le masque de nouveau obligatoire.

Luc Boileau a par le fait même souligné que les enfants de six mois et plus avaient maintenant la possibilité de se faire vacciner. Malgré un taux encore bas d’administration de la première dose, il se dit peu inquiet puisqu’il est persuadé que d’autres parents emboiteront le pas. « La vaccination va très bien, elle est très efficace et ne cause pas de problèmes aux enfants », précise-t-il. Les parents sont donc invités à retourner faire vacciner leurs tout-petits cinq mois après la première dose pour une protection optimale.

Il recommande fortement aux adultes de faire de même et d’aller chercher une dose de rappel, surtout en vue de la vaccination automnale. Les personnes ayant contracté la Covid-19 doivent pour leur part attendre trois mois avant d’avoir leur prochaine dose. Questionné sur le sujet, Luc Boileau a terminé en expliquant qu’il avait appris, à la suite de discussions avec des collègues du gouvernement fédéral, que de nouveaux vaccins étaient en route pour contrer les plus récents variants qui se propagent au pays. Cependant, le directeur de la Santé publique avoue ne pas avoir beaucoup d’informations sur le sujet à savoir quand ces vaccins pourraient faire leur apparition au Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média