Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

15 juillet 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Trois ans d’emprisonnement pour Derrick Pimparé

Palais de justice de Joliette

Me Jean-Philippe Nadeau

©Jason Joly - L'Express Montcalm

L’avocat de Derrick Pimparé, Me Jean-Philippe Nadeau.

Derrick Pimparé, qui était accusé dans l’accident survenu à Saint-Lin-Laurentides et qui a coûté la vie à Émile Martineau le 29 septembre 2021, a plaidé coupable aux deux chefs d’accusations qui pesaient contre lui. Le jeune homme a été condamné le 15 juillet 2022 à une peine de trois ans d’emprisonnement et il lui sera aussi interdit de conduire un véhicule motorisé durant trois autres années.

Famille victime

©Jason Joly - L'Express Montcalm

Plusieurs membres de la famille de la victime sont venus assister au plaidoyer de culpabilité, mais n’ont pas tenu à faire de déclarations.

Plus précisément, M. Pimparé recevra une sentence de deux ans d’emprisonnement pour délit de fuite et le chef d’entrave à la justice lui fera écoper d’un an de plus. L’avocat de la défense, Me Jean-Philippe Nadeau, a déclaré qu’il s’agissait d’une « sentence raisonnable qui respecte les critères ». Plusieurs membres de la famille de la victime étaient présents au Palais de justice, mais n'ont pas voulu faire de déclarations devant le juge.

La procureure, Me Caroline Buist, a rappelé les faits de cette affaire. L’adolescent de 16 ans, Émile Martineau, a été happé mortellement sur la route 335 par une camionnette qui a ensuite pris la fuite. Des pièces de plastique ont été retrouvées sur les lieux, indiquant que le véhicule impliqué était un camion GMC Sierra. Ce dernier a été retrouvé le 1er octobre sur la rue Desormeaux, soit dans le même secteur que l’accident.

Aucun bris n’était visible sur le véhicule, mais, à la suite d’une analyse approfondie, des traces de sang ont été retrouvées. M. Pimparé avait acheté de nouvelles pièces et avait fait réparer les pièces endommagées pour camoufler son implication dans l’accident. Un témoin dans l’affaire a également reçu des messages du jeune homme pour lui demander de faire un faux témoignage. Derrick Pimparé a alors été accusé pour deux chefs d’accusation, soit délit de fuite causant la mort ainsi qu’entrave à la justice.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média