Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

19 mai 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Tout le monde a un rôle à jouer !

Grande rencontre citoyenne sur l’eau potable

Grande rencontre citoyenne de l'eau potable - Saint-Lin-Laurentides

©L'Express Montcalm - Caroline Bédard

Michaël Tremblay, directeur général de Saint-Lin-Laurentides, Mathieu Maisonneuve, maire de Saint-Lin-Laurentides, Simon Massé, puisatier, Yves Leblanc, hydrogéologue et Benoit Chevrier, chargé de projet pour le centre d’interprétation de l’eau (CI.EAU).

Mercredi le 18 mai dernier s’est tenue une soirée d’information sur la situation de l’approvisionnement en eau potable de la Ville de Saint-Lin-Laurentides et des étapes en cours afin de solutionner cet enjeu important pour les citoyennes et citoyens de cette ville. Plus de 200 résidentes et résidents étaient présents pour comprendre la situation qui perdure et soif d’avoir des réponses sur cette problématique.

Entouré d’expert en la matière, Mathieu Maisonneuve, maire de la Ville de Saint-Lin-Laurentides, a fait état de la situation actuelle et dévoile le plan d’action en cours pour solutionner le maintien de l’équilibre entre le renouvellement de « l’or bleu » et son utilisation. Saint-Lin-Laurentides figure depuis près de dix ans au haut du palmarès en ce qui concerne la croissance démographique, tant au niveau québécois qu’au niveau fédéral. Ce développement fulgurant engendre son lot de défis sur l’offre de service et des infrastructures en général, dont le réseau d’aqueduc. Lors de cette rencontre, un document intitulé « Le livre bleu » a été remis aux citoyennes et citoyens présents et celui-ci sera distribué à tous les résidentes et résidents dès la semaine prochaine. « Nonobstant ma fonction de maire, je suis avant tout un citoyen concerné et engagé dans ma ville. Je suis sensible à ce que vivent les gens de notre communauté, mais surtout cet enjeu, car il m’interpelle personnellement », mentionne M. Maisonneuve.

Plan d’action de la Ville de Saint-Lin-Laurentides

Présentement, six puits approvisionnent le réseau municipal. Ces puits ont une capacité de production quotidienne se trouvant à la limite de la demande des citoyens. Trois puits seront ajoutés au réseau. Le plan d’action est divisé en trois phases :

  • Phase 1 : Recherche et forage. La recherche et forage des trois nouveaux puits sont maintenant réalisés.
  • Phase 2 : L’obtention des autorisations. En cours de réalisation, ces trois puits sont en attente d’obtention d’autorisation et d’exécution des études complémentaires.
  • Phase 3 : Conception, réalisation et mise en fonction. Les mandats de conception, les contrats de réalisation, les raccordements et les mises en fonction seront possibles après les autorisations nécessaires du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ).

 Le puits 7 est situé au nord et sur le territoire agricole, le puits 8, communément appelé Villemory, est situé au sud et le puits 9 situé également au sud de la ville.

Des gestes pratiques ont été proposés pour maintenir un équilibre dans l’approvisionnement de l’eau. En tenant compte que 24% de l’eau potable d’une résidence est utilisé pour les toilettes, que 23% sont utilisés pour les douches et bains, que 19% sont utilisés pour l’usage des robinets et que 18% sont utilisés pour les laveuses et lave-vaisselle, les propositions de solutions faciles et peu dispendieuses sont à préconiser :

  • Être à l’affut des fuites d’eau dans la résidence et prendre l’initiative de corriger la situation;
  • Utiliser une chaudière pour laver la voiture plutôt que le boyau d’arrosage;
  • Utiliser une toilette à faible débit ou à compostage;
  • Prendre des douches de cinq à huit minutes et installer des réducteurs de débits d’eau. Limiter le nombre de bains;
  • Utiliser l’eau de pluie pour le jardinage, l’arrosage ou le lavage de véhicule avec un bas de récupération d’eau de pluie;
  • Comme il est interdit de remplir sa piscine en début de saison avec le boyau d’arrosage, il est conseillé de remplir celle-ci par une entreprise de remplissage.

À la période de questions, plusieurs citoyennes et citoyens se sont levés pour demander des réponses à leurs situations. Le maire et les experts ont répondu avec transparence. Évidemment, pour certains, certaines questions ont été sans réponse claire. M. Maisonneuve s’est engagé à rencontrer ceux-ci et à prendre le temps d’éclaircir la situation de chacun. « Nous allons prendre nos responsabilités », répond le maire.

« Le conseil municipal de Saint-Lin-Laurentides a choisi de montrer l’exemple et ce qu’on veut faire avec une prise en charge réfléchie et rigoureuse en vue de solutionner cet enjeu d’approvisionnement une fois pour toutes. On n’a pas hésité à prendre des décisions difficiles en instaurant dès le mois de décembre un contrôle sur le développement résidentiel, c’était seulement un mois après notre arrivée. On a été encore plus loin, le mois de février dernier, en resserrant le contrôle pour limiter la construction des nouveaux bâtiments à deux unités et moins seulement. Le but visé était de limiter la croissance de la demande d’approvisionnement en eau potable d’ici à ce qu’on puisse ajouter de nouvelles sources. Tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas atteint la norme du ministère, en termes de production d’eau potable, c’est-à-dire 150% de la demande moyenne, le développement ne reprendra pas à Saint-Lin-Laurentides », mentionne Mathieu Maisonneuve, maire de la Ville de Saint-Lin-Laurentides.

Plan d'action de Saint-Lin-Laurentides

©Gracieuseté Ville de Saint-Lin-Laurentides

Plan d'action dévoilé aux citoyennes et citoyens lors de la grande rencontre citoyenne sur l'eau potable le mercredi 18 mai dernier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média