Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 mai 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Le Bloc vise « Tout pour le Québec » ce printemps.

Le Bloc attaquera de front sur les enjeux nationalistes qui comptent pour le Québec et les Québécois.

Luc Thériault, député de Montcalm

©gracieuseté

Luc Thériault, député de Montcalm

En marge du caucus national tenu à Québec, Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois et Luc Thériault, député de Montcalm, ont annoncé que le parti profitera des séances printanières de la Chambre des communes pour attaquer de front sur les enjeux nationalistes qui comptent pour le Québec et les Québécois. Les bloquistes se porteront notamment à la défense du poids politique du Québec, de la laïcité de l’État et de la langue française afin d’obtenir « Tout pour le Québec ».

« Nous serons intransigeants dans nos combats pour le français, pour notre poids politique national et pour la laïcité. Nous nous battrons pour la liberté des Québécois à faire leurs propres choix en affrontant les ingérences visant tant à réduire l’autonomie du Québec, qu’à lui imposer une vision idéologique canadienne niant la réalité et les besoins de la nation québécoise. Le Bloc Québécois visera « Tout pour le Québec », avec l’ultime objectif d’obtenir tous les pouvoirs pour le Québec par l’accession à son indépendance », a déclaré Yves-François Blanchet.

Après le début de session sous le signe de la collaboration en vue de franchir la cinquième vague de COVID-19 et soutenir adéquatement le peuple ukrainien en guerre, le Bloc Québécois se prépare à un changement de ton. Des débats cruciaux sont imminents. « Nous serons là pour faire entendre la voix des Québécoises et des Québécois dabs le cadre des discussions pour des projets de loi comme C-13, par lequel Ottawa confronte Québec en s’arrogeant le droit de rendre volontaire l’application de la Charte de la langue française pour les entreprises de compétence fédérale, ou C-14, par lequel il cautionne la perte de poids politique du Québec », avise Luc Thériault, député de Montcalm.

Les débats menant à l’adoption d’un budget centralisateur seront également à surveiller. Le Bloc Québécois continuera aussi de saisir le Parlement canadien des priorités de la nation québécoise, au-delà de l’agenda prévu par le gouvernement.

« Le Bloc Québécois ne change pas ses priorités : nous appuierons ce qui est bon pour le Québec, combattrons ce qui ne l’est pas et tenterons d’améliorer ce qui peut le devenir. Nous constatons toutefois que des enjeux d’une importance capitale pour l’avenir du Québec seront abordés dans les mois à venir et garantissons qu’en tout ce qui concerne l’identité de la nation québécoise, son autonomie et son autodétermination, nous serons intraitables », conclu Luc Thériault.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média