Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

26 avril 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

SEMAINE DE L'ACTION BÉNÉVOLE

« Le phénomène des bénévoles est très important » - Henri Thibodeau, directeur général de l'Association Carrefour Famille Montcalm

l'ACFM

©Photo gracieuseté – Valérie Thibodeau - L'Express Montcalm

L’Association Carrefour Famille Montcalm situé au 20, chemin Payette à Saint-Lin-Laurentides

Il y a une époque, il existait la jeune ouvrière catholique qui était des groupes d’hommes bénévoles qui s’entraidaient dans différents domaines. Après ce phénomène sont arrivés les organismes communautaires. Ils étaient pris en main par des bénévoles qui mettaient ce système sur pied. Le bénévolat est la base fondamentale des organismes communautaires.

Tout ce qui est conseil d’administration sont des bénévoles qui prennent des décisions pour la bonne marche de l’organisme. La majorité des programmes que l’association Carrefour Famille Montcalm offre sont donnés par des bénévoles. Alors en résumé, sans bénévole, l’organisme ne fonctionne plus. Grâce à ces bénévoles, les programmes tels que Brico tout géré par des mamans bénévoles, le jardin géré par des bénévoles et plusieurs autres. « Là avec la pandémie, je vous le dis, on a été un petit peu démoli. Nous avions une dizaine de transporteurs et maintenant il nous en reste que deux et c’est transporteurs-là étaient des bénévoles », mentionne M. Henri Thibodeau, directeur général de l’Association Carrefour Famille Montcalm.

Comme un organisme communautaire ne peut se passer de bénévoles pour son bon fonctionnement, on voit apparaître à l’horizon une problématique… La relève de bénévoles. « C’est une structure qui s’est sur pied avec les années. Moi je trouve que c’est une très belle structure et on n’aura pas jamais à se passer de bénévoles », ajoute M. Thibodeau.

La pandémie a fait doubler les besoins de la communauté. Il faut s’ajuster et pour M. Thibodeau la normalité reviendra bientôt. « Le mal que la pandémie a fait , faut prendre le temps de le guérir aussi. Donnons-nous du temps », conclut M. Thibodeau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média