Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

29 mars 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Perte totale pour un refuge d’animaux exotiques

Saint-Calixte

Incendie Saint-Calixte

©gracieuseté

Au plus fort de l’incendie au 100 rue Duval à Saint-Calixte, vers 5h30.

Animal Accès de Saint-Calixte a été la proie des flammes le matin du 28 mars dernier vers 5h30. Ce bâtiment domiciliaire hébergeait un refuge d’animaux exotiques depuis plusieurs années. Malheureusement, presque la totalité des animaux n’ont pu être sauvé dans ce tragique incident.

Au lendemain de cet incendie, Mme Marilyne Defoy, co-propriétaire du refuge était encore sous le choc. Les animaux exotiques qu’ils avaient chez Animal Accès, servaient aussi à faire des activités et de la zoothérapie. D’ailleurs, le refuge était spécialisé en déficience intellectuelle et pour les personnes âgées. « Mon oiseau, Orphée, me disait bonjour tous les matins depuis 20 ans. Orphée vient travailler avec moi. C’était comme un ami pour moi. Cet oiseau a aidé beaucoup de personnes à réapprendre à parler. Il a changé la vie de tellement de gens », mentionne tristement Mme Defoy.

Les quelques animaux rescapés sont deux chats dont un qui a eu besoin d’oxygène pendant plus d’une heure et des poules. Deux de ses oiseaux n’étaient pas chez elle heureusement. Tous les autres animaux exotiques ont péri dans l’incendie dont des perroquets, des serpents (python, etc.), des furets, des hérissons nains africains, des poissons, une araignée Mygale, des lézards, des tortues terrestres, des cochons d’inde, etc. Tous les animaux de ce refuge étaient rescapés et âgés. Ils avaient une meilleure qualité de vie. Par exemple, un de leur serpent est né en 1999 et maintenant décédé dans l’incendie.

Marilyne Defoy, Mario Brochu, son conjoint et leur fille Morgane ont tout perdu dans l’incendie, perte totale. Selon les pompiers sur place, l’origine serait dû à un trouble électrique dans les murs mais aucune confirmation n’a été encore faite. Malheureusement, la maison incluant Animal Accès n’était pas assurée. «Nous avons pris le risque sur notre maison car assurer une maison hébergeant un refuge d’animaux exotiques c’est presque impossible à assurer et surtout beaucoup trop dispendieux. Nous avons priorisé des assurances risques pour les autres quand on utilise les animaux dans des activités avec des gens. En plus, nous finissions de payer la maison dans quelques mois… », ajoute Mme Defoy. Comme elle fait ce métier depuis toujours, elle voit très mal faire autre chose. Elle a débuté dans une animalerie à l’âge de 14 ans. Pour l’instant, ils sont entourés de belles personnes qui les aide pour s’héberger le temps de se remettre debout. « Il y a plusieurs animaleries qui nous ont contacté pour nous dire que quand tout sera replacé pour nous, ils nous donneraient ou prêteraient des animaux afin qu’on puisse continuer nos activités », termine Mme Defoy.

Pour les aider à se reconstruire et ainsi continuer leurs activités, une campagne « gofundme » a été mise sur pied par la gérante de l’animalerie Aux deux colombes à Saint-Lin-Laurentides, , Mme Valérie Laporte. Vous retrouverez le lien sur la page Facebook d’Animal Accès.

Marilyne Defoy, Animal Accès

©gracieuseté

Marilyne Defoy avec un de ses serpents.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média