Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

04 mars 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

La prévention des abus dans les sports

Une responsabilité collective

Prévention des abus dans les sports

©gracieuseté

La prévention des abus : Une responsabilité collective !

Tous les organismes qui offrent des activités de loisirs ou sportifs aux jeunes doivent rapidement mettre en place des mesures simples, mais efficaces pour protéger les jeunes et également, les intervenants. Les événements survenus récemment à l’école secondaire Saint-Laurent à Montréal, qui ont mené à l’arrestation de trois entraîneurs de basketball, ont profondément bouleversés.

Les torts causés aux victimes à un moment de leur vie où elles auraient dû pouvoir compter sur un entourage bienveillant laisseront des cicatrices indélébiles. Les gestes et comportements reprochés à ces adultes en position d’autorité sur des jeunes en situation de vulnérabilité laissent place à peu de mots pour décrire le désarroi. Au-delà des émotions, il y a l’incompréhension et les questions. Comment se fait-il qu’on ait laissé des entraîneurs avoir des comportements abusifs et violents pendant autant d’années ? Comment se fait-il qu’on se retrouve encore devant ce genre de situation malgré plusieurs cas semblables dans d’autres milieux sportifs ?

Collectivement, nous devons prendre acte de ces événements et agir sans tarder en matière de prévention. Il faut arrêter de penser que cette situation n’arrive pas chez nous, dans notre communauté ou dans notre organisation. Au lieu d’attendre qu’une autre tragédie se produise, il faut offrir des environnements sains où les jeunes pourront se sentir en sécurité, un besoin essentiel au développement et au bien-être. Dans un premier temps, il faut que toutes les organisations puissent adopter une politique en matière des abus de toutes sortes et de mettre sur papier les règles permettant de protéger les jeunes. Dans un deuxième temps, il faut mettre en place un mécanisme de filtrage des entraîneur(e)s et bénévoles incluant, entre autres, la vérification des antécédents judiciaires. La vérification des références est aussi une exigence de base. Un code de conduite des entraîneur(e)s et bénévoles qui balise les comportements et attitudes et pour lequel une politique de tolérance zéro sera appliquée constitue également un élément incontournable. Il faut se rappeler qu’il est aussi de la responsabilité de tous (parents, entraîneur(e)s, administrateurs, coéquipiers et coéquipières…) d’être à l’affût et de dénoncer toute forme de comportements inappropriés.

Loisir et Sport Lanaudière offre de l’accompagnement aux organisations afin de les aider à passer à l’action et à mettre en place ces politiques qui sont essentielles pour permettre aux jeunes d’évoluer dans des environnements sains et sécuritaires.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média