Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 février 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Des personnes sans-abris et des locataires peinent toujours à se loger

Crise du logement dans Lanaudière

Crise logement

©archives - L'Express Montcalm

L’augmentation des loyers et le manque de logements abordables ont plusieurs conséquences sur les locataires lanaudois et sur les nouveaux arrivants.<@

Le Mouvement d'éducation populaire autonome de Lanaudière (MÉPAL) s’inquiète des « rénovictions » et des hausses importantes de loyer qui continuent d’être imposées par les propriétaires. Il redoute également le nouveau programme de logements abordables planifié par le gouvernement du Québec, qui fait craindre au groupe « une privatisation du logement social aux organismes qui défendent les droits des locataires ».

L’histoire d’une famille de réfugiés

Pour illustrer le problème de logements dans la région, le MÉPAL présente l’histoire d’une famille de réfugiés. Celle-ci a vu son processus d'intégration bloqué depuis le début du mois d'octobre 2021, car elle ne parvenait pas à trouver un logement assez grand pour six personnes à un coût raisonnable. Le Centre régional d'éducation au développement international de Lanaudière (CRÉDIL), qui a été mandaté par le gouvernement du Québec pour l'accueil des personnes réfugiées, a lancé un appel à l'aide en décembre pour trouver une solution pour cette famille. Une situation semblable frappe les autres villes du Québec dans les 14 régions qui sont désignées pour accueillir les personnes réfugiées.

Pour Sylvain Thibault, chargé de programme en immigration au CRÉDIL, ces réfugiés pourraient aider à subvenir aux besoins en main-d’œuvre dans plusieurs secteurs de la région. « Comment pouvons-nous attirer de nouveaux arrivants, qui sont aussi des travailleurs, alors que nous ne sommes plus en mesure de les loger adéquatement? », s’inquiète-t-il.

Raisons et conséquences de la crise sur les locataires

Amélie Pelland, coordonnatrice et intervenante sociale à Action Logement Lanaudière, constate elle aussi les conséquences de cette crise : « Depuis maintenant plus de deux années, la pénurie de logements dans la région de Lanaudière entraîne un déséquilibre au niveau de l'offre et de la demande, ce qui amène des hausses de loyers abusives et même illégales et augmente également le phénomène de discrimination. » Elle ajoute que les surenchères immobilières ainsi que l'exode de Montréal vers la région de Lanaudière contribuent au déséquilibre de l'offre et de la demande.

Beaucoup de maisons dans Lanaudière ont été vendues à des acheteurs qui souhaitent vivre dans celles-ci et qui demandent aux locataires qui louent ces maisons de quitter. Les familles, qui ont alors besoin de louer un espace plus grand, ont de la difficulté à se loger. « Nous sommes préoccupés par la situation. L'itinérance va certainement augmenter si le gouvernement n'intervient pas pour restreindre cette crise par un meilleur encadrement des lois ainsi que l'augmentation du nombre de logements sociaux », conclut Mme Pelland.

Des solutions existent pour aider les gens dans la rue

La Maison populaire de Joliette, avec l'aide d'autres organisations, a dû ouvrir depuis le 17 janvier une unité de débordement pour l'itinérance durant les nuits en deçà de -15 degrés. Les organismes d'aide aux locataires et les regroupements nationaux ont aussi présenté à plusieurs reprises des solutions pour améliorer la situation en matière de logements, soit un registre et un contrôle des loyers ainsi que le financement de logements sociaux.

Le MÉPAL invite donc le gouvernement à soutenir les organismes communautaires autonomes. « Combien de morts est-ce que ça va prendre pour que le gouvernement reconnaisse qu'il doit en faire plus pour aider les personnes qui vivent en situation de pauvreté?, demande François Van Vliet, agent d'éducation populaire et de mobilisation au MÉPAL. Un premier pas serait de reconnaître qu'on vit une crise du logement et de prendre des actions pour y remédier. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média