Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

01 février 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Les gyms et les spas rouvriront le 14 février

Québec recule sur la contribution santé

Francois Legault

©Photo-archives

Le premier ministre François Legault.

Lors d’un point de presse le 1er février, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé une nouvelle étape dans l’assouplissement des mesures sanitaires. En effet, les activités sportives et artistiques pourront reprendre pour les adultes à compter du 14 février, ce qui implique la réouverture des gyms et des spas.

« On veut protéger nos hôpitaux, mais on sent l’impatience des Québécois. On voit la grogne grandir de jour en jour. »

Les activités sportives et artistiques pourront réunir un maximum de 25 personnes.

Le premier ministre a souligné qu’en une semaine, les hospitalisations ont diminué de 426. « Mais on voit que dans les derniers jours, la réduction est moins grande que dans les jours précédents et c’est encore beaucoup de patients dans nos hôpitaux. Et il ne faut pas oublier qu’on a tout le rattrapage à faire au niveau des chirurgies, ce n’est pas simple. »

Le premier ministre a rappelé que ce qui peut aider, c’est la vaccination. Il a insisté sur le fait qu’il faut absolument augmenter la vaccination chez les 5 à 11 ans et pour la dose de rappel.

Il a aussi voulu s’adresser à ceux qui ne sont pas encore allés chercher leur première dose de vaccin.

« Je comprends que certains ne voient pas la vaccination d’un bon œil, même si les experts sont unanimes sur le fait qu’il n’y a presque pas d’effets secondaires. Les chiffres démontrent que les risques d’hospitalisations et de décès augmentent considérablement chez les non vaccinés. C’est sérieux. »

François Legault a dit vouloir tendre la main aux non vaccinés.

« J’ai une certaine inquiétude de voir le peuple québécois divisé. Mon rôle comme premier ministre, c’est d’assurer une cohésion sociale et de rassembler les Québécois. »

Afin de faire avancer le Québec dans un climat social serein, le gouvernement de François Legault ne déposera donc pas le projet de loi sur la contribution santé. « C’est le temps de travailler ensemble et de se rassembler pour que le Québec reste un endroit où il faut bon vivre et où le peuple est uni. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média