Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

06 janvier 2022

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Une aide financière pour les pertes alimentaires des restaurants

Fermeture des salles à manger

Restaurant

©Photo-archives

Les restaurants qui bénéficient d'une contribution financière dans le cadre du volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM) sont admissibles à une contribution non remboursable.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional,  Pierre Fitzgibbon, et la ministre déléguée à l'Économie, Lucie Lecours, annoncent une nouvelle aide financière destinée aux restaurants pour atténuer les conséquences de la fermeture des salles à manger depuis le 31 décembre 2021 à 17 h.

Les restaurants qui bénéficient d'une contribution financière dans le cadre du volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM) sont admissibles à une contribution non remboursable supplémentaire d'un montant maximal de 10 000 $ par établissement afin de couvrir les coûts des articles périssables non utilisés.

L'AERAM s'adresse aux entreprises bénéficiant du programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) ou du Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE). Elle permet aux établissements visés par des ordres de fermeture d'obtenir un pardon de prêt pouvant aller jusqu'à 15 000 $ par mois (maximum de 80 % du montant du prêt accordé) afin de payer certains frais fixes admissibles : les taxes municipales et scolaires; le loyer; les intérêts payés sur les prêts hypothécaires; les frais liés aux services publics (ex. : électricité et gaz); les assurances; les frais de télécommunication; les permis et les frais d'association.

Le PAUPME vise à soutenir, par le biais de prêts d'un montant de moins de 50 000 $, le fonds de roulement des PME ayant des besoins de liquidités afin qu'elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités. Le PACTE appuie, par l'entremise de prêts ou de garanties de prêt d'un montant minimal de 50 000 $, le fonds de roulement des entreprises afin qu'elles puissent poursuivre leurs activités.

Le gouvernement du Québec a lancé l'Opération main-d'œuvre pour remédier à la pénurie de travailleurs. Cette offensive majeure mise sur l'attraction, la formation et la requalification de 170 000 personnes sur le marché du travail. En tout, 3,9 milliards de dollars, dont 2,9 milliards de crédits additionnels, seront investis pour la mise en place d'une série de mesures phares dans six domaines d'activité.

 

 

« Les règles sanitaires ont frappé fort dans le secteur de la restauration. Ce soutien financier additionnel permettra de couvrir des frais engagés pour des produits périssables en prévision de la période achalandée des Fêtes. Si ce n'est pas déjà fait, j'invite les restaurateurs qui vont bénéficier de cette aide à distribuer, dans différentes banques alimentaires, les denrées non périmées afin que les personnes dans le besoin puissent en profiter», souligne  Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média