Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

05 janvier 2022

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Tests rapides et le masque obligatoire

Retour en classe le 17 janvier

J-F Roberge

©Photo -archives

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation, a parlé des règles pour le retour à l’école.

Le gouvernement du Québec par l’entremise de son ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a présenté le plan pour le retour des élèves en classe le 17 janvier prochain.

 

D’emblée, le ministre a avoué que le contexte n’était pas facile et que le variant Omicron est très contagieux. Mais avec les travaux que le ministère réalise, selon les propos de M. Roberge, tout se fera très bien et les écoles seront sécuritaires.

 

Parmi les mesures, le ministre a annoncé l’ajout de 3,6 millions de tests rapides qui seront distribués dans l’ensemble des écoles afin d’aider le dépistage pour les jeunes. De plus, le ministre Roberge a annoncé que l’opération va se répéter au début de février. Donc, au cours des deux prochains mois, c’est plus de 7,2 millions de tests qui seront remis aux élèves.

Par ailleurs, les membres du personnel des établissements scolaires pourront être placés sur la liste pour obtenir des tets PCR, et ce, dès le 15 janvier. Le ministre a aussi tenu à rappeler que le personnel scolaire fait partie des personnes prioritaires qui peuvent prendre rendez-vous dès maintenant pour obtenir une troisième dose de vaccin. Il est à noter que des plages horaires sont régulièrement ajoutées sur Clic Santé. Les personnes ayant déjà pris leur rendez-vous sont invitées à surveiller de près ces nouvelles disponibilités et à devancer le plus possible leur date de vaccination.

La vaccination des 5-11 ans se poursuivra, quant à elle, dans les centres de vaccination. Il est important que les parents dont les enfants n'ont pas encore reçu une première dose prennent rendez-vous sur Clic Santé. Il est également possible pour les parents des enfants de 5 à 11 ans de prendre un rendez-vous pour la deuxième dose en centre de vaccination, le tout en respectant les huit semaines prescrites par les autorités de la Santé publique.

Tous les élèves qui vont fréquenter les classes devront obligatoirement porter le masque d’intervention à l’école. Sauf pour le dîner. La même règle s’applique dans les transports scolaires.

 

Compte tenu de la situation actuelle, la date limite de transmission du premier bulletin pourrait être reportée au 11 février 2022. Ce délai permettra aux établissements scolaires et aux enseignants de disposer de deux semaines supplémentaires pour préparer les bulletins et les acheminer aux parents. En ce qui concerne les épreuves ministérielles qui étaient prévues, elles se tiendront suivant un nouveau calendrier à partir de la semaine du 24 janvier.

«Comme nous l'avons mentionné à maintes reprises, la priorité de notre gouvernement depuis le début de cette pandémie a toujours été d'assurer la présence des élèves en classe. L'enseignement à distance est utile, mais comporte d'importantes limites, notamment en ce qui concerne la motivation des élèves. Le report de la rentrée scolaire en présence a été une décision crève-cœur. C'est maintenant à nous de répondre présents en allant nous faire vacciner et en respectant les consignes. Nous avons tous un rôle à jouer pour démontrer notre engagement envers la réussite éducative des élèves. Ce sont nos actions qui permettront aux jeunes de retrouver plus rapidement leur vie normale. Je tiens à remercier à l'avance le personnel scolaire qui, j'en suis certain, saura faire preuve une fois de plus de résilience et de professionnalisme pour offrir aux élèves des services éducatifs à distance motivants», conclut Jean-François Roberge, le ministre de l'Éducation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média