Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

14 décembre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Le variant Omicron est sous-estimé selon les experts

Situation pandémique

Christian Dubé

©Gracieuseté - Émilie Nadeau - L'Express Montcalm

« Les experts semblent s’entendre pour dire que le variant voyage plus vite et frappe plus souvent que le variant Delta », a déclaré le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, ne compte pas annuler les mesures permises durant le temps des Fêtes. Toutefois, les nouvelles informations récoltées concernant le variant incitent la Santé publique à suivre plus activement la situation pour connaitre son véritable impact et sa propagation

Un variant sous-estimé

Lors du point de presse qu’il a présenté le 14 décembre, le ministre de la Santé a tenu à fournir les dernières informations concernant le variant Omicron. Pour l’instant, le nombre de cas d’infection par ce variant semble limité au Québec. Toutefois, les experts s’entendent pour dire que la situation en lien avec l’Omicron est sous-estimée.

Ainsi, pour mieux connaitre l’impact du variant, le gouvernement a annoncé son intention de cribler tous les cas positifs. « Ce qu’on sait, c’est que les experts semblent s’entendre pour dire que le variant voyage plus vite et frappe plus souvent que le Delta », explique Christian Dubé. Ce dernier poursuit en disant que l’avis est aussi unanime concernant l’augmentation de la protection qu’apporte une dose de rappel.

À cause de l’Omicron, Christian Dubé craint une hausse des hospitalisations dans les prochaines semaines. Pour tenter de prévenir une telle situation, il demande donc aux employeurs de favoriser de nouveau le télétravail dès maintenant, et ce, jusqu’à nouvel ordre. De plus, les masques seront de nouveau obligatoires en tout temps dans les aires communes des résidences pour ainés.

Daniel Paré, le directeur de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Québec, souhaite aussi accélérer la vaccination pour les personnes admissibles aux doses de rappel, donnant priorité aux travailleurs de la santé et aux personnes de 70 ans et plus. « Notre capacité présentement est de 300 000 vaccins par semaine. Je vise à doubler cette capacité dès janvier », révèle-t-il. M. Paré souligne également que 500 vaccinateurs sont recherchés. Il invite donc les intéressés à se manifester et à s’inscrire au https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca/Inscription.aspx.

Hospitalisations en hausse

Même si le gouvernement ne compte pas changer les mesures admises pour la période des Fêtes, il regarde attentivement la hausse des hospitalisations qui perdure en ce moment. Depuis les 30 derniers jours, environ 30 000 personnes ont été déclarées positives. Selon les données, la moitié des cas d’infection concernent les personnes non adéquatement vaccinées et le 2/3 de ces personnes sont aux soins intensifs.

Le gouvernement tient donc à rappeler que même en étant vacciné, le virus peut être contracté. Christian Dubé réitère l’importance de continuer à suivre les mesures : « Moins on a de contact, moins on est à risque, surtout pour les personnes vulnérables. »

Pour l’instant, 20 personnes pourront toujours se regrouper pour les Fêtes à partir du 23 décembre. Toutefois, le directeur de la Santé publique, Horacio Arruda, demande aux citoyens de faire preuve de prudence et d’intelligence et de réduire le nombre de personnes s'ils considèrent que les mesures ne peuvent être respectées.

Un besoin flagrant d’employés

Pour améliorer la situation du manque de main-d’œuvre au sein du personnel de la santé, le ministre Christian Dubé a consacré un moment lors de son point de presse pour envoyer une invitation à venir travailler dans le milieu. « On a mis en place des mesures importantes pour apporter un changement de culture dans le réseau. On est en train de faire un virage sur la gestion des horaires locaux », a déclaré M. Dubé.

Le ministre de la Santé a rappelé que même si plusieurs employés avaient changé leur horaire de temps partiel à temps plein, il existe toujours un manque à combler. En effet, le Ministère avoue être toujours à la recherche de 5000 infirmières. Christian Dubé souligne toutefois qu’une hausse du personnel permettrait de réaliser les objectifs du gouvernement, dont l’un d’eux est la réduction du temps supplémentaire obligatoire. « Le plus beau cadeau que vous pourriez vous faire et faire aux Québécois c’est de nous joindre de façon permanente », exhorte le ministre de la Santé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média