Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 septembre 2021

Communiqué Express Montcalm - redactionmontcalm@lexismedia.ca

Des engagements envers les travailleurs

Parti conservateur du Canada

gisèle desroches

©Photo gracieuseté

La candidate conservatrice dans Montcalm dresse le bilan de la deuxième semaine de campagne du Parti conservateur.

La candidate conservatrice dans le comté de Montcalm, Gisèle DesRoches, se réjouit des engagements pris par son parti durant la deuxième semaine de campagne électorale. Plusieurs mesures ciblant les travailleurs répondront, selon elle, aux préoccupations des habitants de la circonscription.  

Les conservateurs se sont notamment engagés à protéger les pensions et à allonger la durée des prestations d’assurance-emploi pour les travailleurs gravement malades.

Avec le Plan de rétablissement du Canada, les conservateurs du Canada veilleront à ce que les travailleurs qui doivent prendre un congé de maladie reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour se rétablir et soutenir leur famille en faisant passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi de 26 à 52 semaines pour ceux qui souffrent d’une maladie grave.

Aussi, les conservateurs veulent modifier la loi pour empêcher les hauts cadres des entreprises de s’offrir des primes lorsque l’entreprise est en processus de faillite ou de restructuration, à moins que le régime de retraite ne soit entièrement financé. Le parti veut aussi obliger les entreprises à être plus transparentes au sujet du financement de leur régime de retraite. Les entreprises auraient ainsi des comptes à rendre vis-à-vis de leurs employés. Afin d’impliquer les travailleurs dans les prises de décisions, les conservateurs souhaitent leur offrir un siège sur les conseils d’administration des entreprises du domaine fédéral.

« Je suis confiante que le plan proposé par les conservateurs saura répondre aux enjeux des familles et des travailleurs de Montcalm. Nous avons besoin d’un gouvernement qui a un plan solide et détaillé pour relancer l’économie, mais aussi pour équilibrer les finances publiques. C’est en remettant les gens au travail et en protégeant le fruit de leur travail que nous encouragerons les Québécois à rejoindre le marché du travail et y rester », a affirmé Gisèle DesRoches.

Gestion de l’offre

Dans les 100 premiers jours d’un gouvernement conservateur, le chef conservateur, Erin O’Toole, s’engage à finaliser la compensation des transformateurs sous gestion de l’offre, promis en vertu des accords avec l’Europe et avec l’Asie. Il négociera également l’échéancier de compensation des producteurs et des transformateurs en vertu de l’Accord Canada–États-Unis-Mexique (ACÉUM). Finalement, un gouvernement conservateur va établir une réciprocité des normes pour que les importations de lait, d’œufs et de volailles respectent le niveau de qualité du Canada.

Langue française

En ce qui a trait à la défense de la langue française, M. O’Toole entend appliquer la Loi 101 aux entreprises à charte fédérale. Il prévoit aussi moderniser la Loi sur les langues officielles. « C’est dans l’ADN des conservateurs de respecter les champs de compétence des provinces et de protéger l’identité québécoise qu’ils perçoivent comme une véritable richesse », a insisté la formation politique par voie de communiqué.

Considérant l’importance que revêt la langue française et la culture francophone pour le chef des conservateurs, ce dernier a également pris l’engagement de revoir le mandat de Radio-Canada afin de mieux représenter le Québec et les communautés francophones au sein du diffuseur public ainsi que de permettre au Québec de nommer certains membres de son conseil d’administration.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média