Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 août 2021

Communiqué Express Montcalm - redactionmontcalm@lexismedia.ca

Les conservateurs augmenteront les transferts en santé au Québec

Élections fédérales 2021

Gisèle DesRoches

©Photo gracieuseté

Le député sortant et candidat de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles Pierre Paul-Hus en compagnie de la candidate dans Montcalm, Gisèle DesRoches.

Tel que stipulé dans son Contrat avec les Québécois et les Québécoises, le Parti conservateur du Canada entend agir en santé, notamment sur les transferts en santé et sur les ressources en santé mentale. De passage à Saint-Jérôme le 24 août, le député sortant et candidat de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus, s’est adressé aux médias en compagnie des candidats conservateurs de Lanaudière et des Laurentides afin de présenter certains des engagements du Parti en matière de santé.

Pour l’occasion, la candidate dans Montcalm Gisèle DesRoches et le candidat dans Terrebonne Frédérick Desjardins étaient présents.

L’augmentation des transferts en santé de manière stable, prévisible et surtout, sans condition et la mise en place d’un plan national en santé mentale ont fait l’objet de cette sortie publique.

Les conservateurs s’engagent à hausser les transferts en santé d’au moins 6 %. Cela permettra d’injecter près de 60 milliards de dollars supplémentaires dans les systèmes de santé provinciaux au cours des dix prochaines années. De plus, en n’imposant pas de conditions, le gouvernement du Québec aura la liberté de diriger l’argent supplémentaire là où les besoins sont les plus criants.

« La Rive-Nord de Montréal a besoin d’amour. En élisant une équipe conservatrice forte pour la région, nous pourrons parler d’une seule et même voix lorsqu’il sera question de défendre nos intérêts », a déclaré M. Desjardins, candidat dans Terrebonne.

Un plan pour la santé mentale

Souvent aggravés par le confinement, les problèmes de santé mentale et de toxicomanie méritent une attention particulière et surtout l’adoption d’une nouvelle approche pour y remédier, selon les conservateurs. De ce fait, un gouvernement dirigé par Erin O’Toole :

  • Encouragera les employeurs à ajouter une protection de la santé mentale à leurs régimes d’avantages sociaux en offrant un crédit d’impôt sur 25 % du coût de cette protection additionnelle pendant les trois premières années;
  • Créera un programme pilote pour allouer 150 millions de dollars en trois ans en subventions à des organisations sans but lucratif et des organismes de bienfaisance qui offrent des programmes en santé mentale et bien-être;
  • Créera une ligne de prévention nationale du suicide à trois chiffres.

« La pandémie a démontré l’importance de pouvoir avoir accès à des soins de santé en santé mentale. La proposition du Parti conservateur vient à point et pourra venir en aide aux personnes qui ont vécu plus difficilement la pandémie, notamment parce qu’ils ont perdu leur emploi ou qu’ils ont vécu le stress de cet événement sans précédent », a déclaré Mme Desroches, candidate dans Montcalm.

« Il était important pour moi d’être présent aujourd’hui pour démontrer mon appui envers les candidats de la Rive-Nord. Nous avons une très belle équipe et je veux absolument les voir sur les banquettes de la Chambre des communes à l’automne prochain. Ils ont le désir et le pouvoir d’agir pour la région de Laurentides-Lanaudière », a finalement lancé M. Paul-Hus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média