Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

04 août 2021

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Le temps d’une pause pour se réinventer

La Sainte-Nitouche / Station Billard

La Sainte-Nitouche

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Alain Bélisle, Marilou Bélisle et Sylvie Lajoie, accompagnés des deux chefs cuisiniers de l’établissement.

En mars 2020, les propriétaires de la Station Billard de Saint-Lin-Laurentides, Alain Bélisle et Sylvie Lajoie, ont dû se résigner à fermer temporairement les portes de leur établissement, à l’instar de tous les autres bars. Le couple et sa fille, Marilou Bélisle, ont toutefois choisi de prendre ce temps de pause comme levier pour amener leur entreprise plus haut.

C’est sous sa nouvelle identité, La Sainte-Nitouche, que le complexe de divertissement pour adulte ouvre enfin à nouveau ses portes aujourd’hui avec pas moins de 65 employés, soit près d’une cinquantaine de nouveaux postes créés dans la localité.

Pour ficeler leur projet et tout mettre en place, les propriétaires ont maintenu leur commerce fermé pendant près de 18 mois. « Même lorsque c’était possible de le faire l’été dernier, nous avons choisi de ne pas rouvrir », indique la co-propriétaire, Sylvie Lajoie. À ce moment, les entrepreneurs ont plutôt entamé une tournée de la province afin d’observer les terrasses et découvrir les nouvelles tendances qu’ils pourraient adopter en se rendant sur les lieux de différents bars.  Après 12 années au service de la communauté saint-linoise, le temps était venu de se réinventer. « Avec la covid, on s’est rendu compte que sans terrasse ni nourriture à servir, c’était problématique », poursuit Mme Lajoie.

La Sainte-Nitouche

©Photo gracieuseté

Le nouvelle section resto-bar.

Agrandissement

Au fil de ses réflexions et de ses recherches, la famille s’est finalement penchée sur les plans d’agrandissement et de réaménagement de son commerce l’automne dernier. L’idée était de bonifier les services afin de proposer une offre des plus complète dans le domaine du divertissement pour adulte. Plus de 500 000$ ont finalement été investis pour concrétiser le plan de relance de l’entreprise familiale. Outre son nom, La Sainte-Nitouche a pour nouveauté une cuisine pilotée par deux chefs proposant des plats recherchés, deux grandes terrasses et quatre grandes portes de garage pour aérer l’espace et le rendre plus accueillant. « Lors de notre tournée, les portes de garage nous sont vraiment apparues comme des incontournables. » Les Bélisle-Lajoie ont donc pris possession des locaux adjacents à ceux qu’ils occupaient déjà pour aménager une grande salle à manger et un très grand comptoir de bar. Une terrasse accessible via les portes de garage borde la nouvelle section en façade. La seconde terrasse se situe pour sa part sur le toit, au deuxième étage.

La Sainte-Nitouche

©Photo gracieuseté

Deux terrasses, dont une sur le toit, ont été aménagées.

Au chapitre des nouveautés, des chansonniers seront aussi régulièrement de passage au restaurant pour agrémenter l’ambiance durant la soirée. « Ce sera festif, mais plus posé dans la section resto-bar. En aménageant la salle à manger, on souhaite aussi attirer une clientèle plus élargie », mentionne la co-propriétaire. La Sainte-Nitouche / Station Billard demeure néanmoins un établissement réservé aux 18 ans et plus.

Les arcades, les loteries vidéo et le billard demeurent des incontournables de l’endroit. Bien que la danse et le karaoké soient toujours interdits pour le moment, l’administration affirme que ces activités fort populaires reprendront dès que la Santé publique l’autorisera.  

La Sainte-Nitouche

©Photo gracieuseté

La Sainte-Nitouche / Station Billard accueille à nouveau les clients depuis le 4 août.

Une histoire de famille

À l’heure des derniers préparatifs avant que la porte ne s’ouvre à nouveau sur le 880 Saint-Isidore, la fébrilité était palpable lors du passage de L’Express Montcalm. « C’est grâce à Marilou que le projet est devenu aussi gros », confie sa mère, Sylvie, sans camoufler sa fierté. Avec son conjoint, Mme Lajoie a l’habitude de travailler en famille. « On a passé toute notre vie à être tous les jours ensemble au travail. Marilou a embarqué là-dedans », remarque-t-elle. Fille d’entrepreneurs aguerris, Marilou Bélisle entrevoit avec enthousiasme le moment où elle prendra la relève du commerce. En ce sens, il importait pour elle de s’impliquer activement dans ses projets d’expansion.

La Sainte-Nitouche

©Photo gracieuseté

Les projets d'agrandissements et d'expansion ont engendré la création de près de 50 nouveaux emplois dans la localité.

Commentaires

4 août 2021

Martine Laliberté

Un GROS GROS WOW !!!!! FÉLICITATIONS :)

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média