Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 juillet 2021

Communiqué Express Montcalm - redactionmontcalm@lexismedia.ca

Deux nouveaux puits pour approvisionner les citoyens en eau

Saint-Lin-Laurentides

Patrick Massé

©Photo gracieuseté – MRC de Montcalm - L'Express Montcalm

Le maire Patrick Massé s’est adressé à la population afin de faire une mise au point sur l’état du réseau d’aqueduc et sur les projets en cours de développement.

La Ville de Saint-Lin-Laurentides mettra deux nouveaux puits en service au cours des deux prochaines années afin de répondre à la demande en eau de ses citoyens. Conscient des inquiétudes et des désagréments vécus par la population à ce sujet, le maire de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé, s’est adressé à celle-ci dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

En raison de la pression énorme que subit le réseau d’aqueduc municipal, le territoire de Saint-Lin-Laurentides est entre autres soumis à une interdiction totale d’arrosage depuis plusieurs semaines déjà. La faiblesse des précipitations, l’augmentation de l’utilisation de l’eau due au confinement et le non-investissement des infrastructures durant plus de 30 ans sont tous des facteurs ayant contribué à la gravité de la situation.

Durant sa présentation, M. Massé souligne qu’une somme de 12,7 M$ a déjà été investie dans le réseau d’aqueduc. Cette somme a toutefois servi à réaliser des travaux de réfection visant à remettre le réseau en état. « Le réseau d’aqueduc de Saint-Lin-Laurentides était mal en point, avec près de 100 fuites par année. Notre priorité a d’abord été de le remettre en état. Mission accomplie, puisqu’on constate actuellement une ou deux fuites par année en moyenne. Nous pouvons maintenant passer aux prochaines étapes, soit augmenter notre approvisionnement en eau potable », indique-t-il.

Afin de minimiser l’impact de ces travaux nécessaires sur la facture des citoyens, la Ville s’est prévalue de différentes subventions gouvernementales. Ainsi, 9,1 M$ du montant investi proviennent de programmes tels que le Programme de la taxe sur l’Essence et de la contribution du Québec (TECQ) et le Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). Le montant de 3,6 M$ a été investi par la Ville. La Ville de Saint-Lin-Laurentides a également en banque une enveloppe budgétaire de 10 M$ provenant du programme de la TECQ pour réaliser différents projets d’infrastructures sur son territoire.

Augmenter l’approvisionnement

Les travaux de réfection complétés, l’équipe municipale est maintenant prête à aller de l’avant avec des projets de développement. Depuis 2018, les élus ont mandaté des experts pour effectuer les analyses et les études hydrologiques nécessaires pour puiser davantage dans la nappe phréatique sans nuire aux propriétaires de puits privés ni à l’approvisionnement à long terme.

Des démarches ont été entamées auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) en vue de la mise en marche de deux nouveaux puits et de l’aménagement d’une usine de traitement des eaux.

Aux six puits existant sur le territoire, s’ajouteront donc un nouveau puits dans le secteur nord de la Ville et un second dans le secteur sud de la Ville. La mise en service du premier, qui sera raccordé à l’usine existante, est prévue au courant de l’année 2022. Le dossier est en voie d’être révisé par la CPTAQ. Une fois autorisé, le projet devra encore être soumis au MELCC.

Le deuxième projet nécessitera de son côté la construction d’une usine de filtration avec processus d’appel d’offres. Le dossier est présentement en traitement au MELCC. La Ville projette une mise en service au plus tard au courant de l’année 2023. Tout comme les puits déjà en marche, les analyses réalisées conformément à la réglementation applicable ont démontré que la qualité de l’eau potable à ces emplacements était excellente.

À plus long terme, d’autres projets sont à l’étude, dont la mise en service d’un puits supplémentaire et la construction d’une usine de production d’eau potable aux abords de la rivière de l’Achigan.

Minimiser les délais

« Nous avons lancé simultanément les deux projets afin de nous assurer de régler la situation le plus rapidement possible. Si l’un des projets est ralenti, nous pourrons compter sur le second projet pour répondre à nos besoins », a affirmé M. Massé.

En raison du déficit en eau, la Ville de Saint-Lin-Laurentides a été contrainte de ralentir le développement de nouveaux projets résidentiels afin d’assurer l’approvisionnement en eau potable de ces citoyens actuels. Les nouveaux permis de construction seront encore délivrés de façon prudente au cours des deux années à venir, d’ici à ce que les nouveaux puits soient en fonction.

Une adresse courriel spécialement dédiée aux questions des citoyens au sujet de ces projets a été mise en service : plan-eau@saint-lin-laurentides.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média