Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 juillet 2021

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Il n’y a pas de rêve trop grand pour Zackari Savard

Il lance l’entreprise Savard Location

Zackari Savard

©Photo gracieuseté

Le jeune entrepreneur peut compter sur le support de ses parents.

D’aussi loin qu’il se souvienne, Zackari Savard, un jeune homme de Saint-Lin-Laurentides, a toujours été passionné de tracteurs et de machineries lourdes. C’est toutefois à l’âge de 12 ans que son rêve et ses ambitions ont commencé à se dessiner plus concrètement. Il allait devenir entrepreneur dans ce domaine qu’il affectionnait tant.

Et bien, c’est aujourd’hui chose faite. Âgé de 16 ans, Zackari Savard a récemment fait l’acquisition d’une excavatrice dans le but de lancer son entreprise; Savard Location. « Quand j’avais 12 ans, mes parents ont loué une excavatrice pour faire des travaux à la maison. À ce moment-là, j’ai eu le flash que je pourrais le faire aussi », raconte Zackari Savard. À l’époque, en guise de cadeau d’anniversaire à l’avance, ses parents lui avaient permis de manœuvrer la machinerie. Cette expérience a eu l’effet d’une bougie d’allumage.

Le jeune entrepreneur a alors commencé à se renseigner sur les démarches et les coûts liés au lancement éventuel de son entreprise. Puis, lors d’une conférence sur la motivation animée par le conférencier et coach professionnel Michaël Lamarche, Zackari a osé s’ouvrir à lui sur son rêve. Il était alors en deuxième secondaire. « Il a tout de suite cru en moi. Qu’un inconnu me dise que c’était une bonne idée, ça m’a donné des ailes. » Ce jour-là Mickaël Lamarche a tendu sa carte d’affaires à Zackari. Il allait être présent pour le supporter dans le façonnement de son entreprise le moment venu.

Voir toujours plus grand

« Toutes les occasions que je vais pouvoir saisir pour faire grossir mon entreprise, je vais les prendre », affirme l’entrepreneur. À peine lancée, sa compagnie compte déjà plusieurs réservations. Zackari Savard s’assure d’être proactif sur les réseaux sociaux. Il publie régulièrement des annonces sur Facebook et sur Marketplace pour décrocher des contrats et faire connaître son entreprise. Au moment d’établir son plan d’affaires, Zackari n’a pas manqué de se renseigner sur les prix de la compétition afin de concurrencer l’offre. Pour l’heure, il loue son excavatrice au montant de 250$ par jour en semaine et 285$ par jour durant la fin de semaine. Le tarif établi comprend 8h d’utilisation et des forfaits plus avantageux sont prévus pour la location de plus longue durée. Des frais additionnels s’ajoutent pour la livraison.

Pour l’instant, Zackari peut compter sur l’aide de son père qui assure la livraison de l’équipement avec une plateforme et un pick-up acquis dans le cadre des activités de l’entreprise Savard Location. Lorsqu’il aura son permis de conduire l’an prochain, le jeune entrepreneur compte bien prendre le relai des livraisons. Il envisage aussi de bonifier les services offerts par son entreprise en proposant le service d’opération de la machinerie et en faisant l’acquisition de machineries supplémentaires.

Zackari Savard

©Photo gracieuseté

Zackari Savard a inauguré son excavatrice le 2 juillet dernier en compagnie de sa famille, de son coach Michaël Lamarche et en présence du député de Rousseau, Louis-Charles Thouin.

Nourrir le rêve

« Au début, mes parents avaient peur que je me lance en affaires, mais ils ont bien vu que j’étais sérieux puisque je n’arrêtais pas d’en parler », explique Zackari. Rapidement, ceux-ci ont choisi de croire en leur fils et de le supporter dans ses démarches, notamment en faisant l’acquisition pour lui de l’équipement nécessaire pour démarrer ses activités. « En raison de mon âge, mon nom n’apparaît sur aucun contrat de vente pour le moment », souligne le jeune homme, reconnaissant de l’implication de sa famille pour la concrétisation de son projet. Fils de deux enseignants, rien ne le prédisposait à l’entrepreneuriat. Mais avec le support de ceux-ci, Zackari n’a pas hésité à se tourner vers des professionnels du milieu des affaires, dont Michaël Lamarche, pour se construire des bases solides. Si ses proches ont choisi de nourrir ses ambitions, Zackari Savard admet qu’il a tout de même été confronté plus d’une fois à des regards sceptiques lorsqu’il magasinait son équipement. « Les gens étaient tous vraiment étonnés quand je leur expliquais mon projet, mais certains ne me prenaient tout simplement pas au sérieux. » Vous devinerez que ces remarques n’ont pas suffi à décourager Zackari.

Conciliation travail-études

À 16 ans, même s’il est maintenant entrepreneur, Zackari Savard doit encore terminer son secondaire. Il entamera sa dernière année en septembre et il a déjà un plan bien clair pour concilier ses deux occupations. « Je vais me servir de mon heure de dîner et des soirs après l’école pour rappeler les gens qui m'auront contacté durant la journée. Ça va être dur, mais je vais être capable de me concentrer sur mes études quand même puisque je ne suis pas encore géant », conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média