Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

30 juin 2021

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

La Saloméenne Adèle Melançon-Caillé recrutée par l’Université de Moncton

Les Aigles Bleues

Adèle Melançon-Caillé

©Photo Marie-Christine Gaudreau

En raison de son recrutement, Adèle passera directement de l'école secondaire à l'Université.

Au mois d’août prochain, la jeune Saloméenne, Adèle Melançon-Caillé, fera le saut du secondaire à l’université alors qu’elle rejoindra les rangs de l’équipe de soccer universitaire Les Aigles Bleues de l’Université de Moncton. Celle qui termine tout juste son secondaire au Collège Esther-Blondin a récemment été recrutée à titre de gardienne de but.

Un camp de recrutement auquel elle a participé il y a deux ans lui avait d’abord permis d’entretenir des discussions avec une université américaine. Cependant, à l’époque, Adèle ne se sentait pas prête à s’envoler vers les États-Unis en raison de son jeune âge. C’est donc avec enthousiasme qu’elle a dernièrement appris qu’une équipe du Nouveau-Brunswick souhaitait la recruter. « Mes ancêtres étaient acadiens, alors je suis encore plus enchantée de savoir que j’irai jouer en terre acadienne », souligne par ailleurs Adèle.

 

Une histoire d’amour de longue date

Dès l’âge de 4 ans, Adèle Melançon-Caillé s’est découvert une passion et un talent naturel pour le soccer. C’est toutefois à l’âge de 8 ans qu’elle s’est retrouvée pour la première fois devant les buts. « Wow! C’est ça que je veux faire », se rappelle-t-elle avoir dit à ses parents à la suite du match. « À ce moment-là, notre équipe accumulait les défaites. J’ai réalisé que j’étais bonne pour garder les buts et je voulais aider mon équipe à mieux performer », raconte la jeune fille.

Selon elle, son expérience d’attaquante l’aide beaucoup à assurer dans son rôle de gardienne. « Je sais où les ballons doivent être tirés pour compter, alors j’arrive à voir la situation à l’envers et savoir où les joueuses risquent d’envoyer le ballon », partage-t-elle.  

Adèle Melançon Caillé

©Photo gracieuseté

Adèle Melançon-Caillé garde les buts depuis l’âge de 8 ans.

Préparation

En tant que gardienne au sein de l’Union Lanaudière Sud, Adèle Melançon-Caillé s’entraîne déjà trois fois par semaine. Depuis son recrutement, une pratique supplémentaire avec la Première ligue de soccer du Québec s’est ajoutée à l’horaire afin d’être fin prête à intégrer l’équipe des Aigles Bleues le 21 août. Adèle affirme également avoir entrepris un plan alimentaire pour être au meilleur de sa forme cet automne. La jeune fille dit avoir bon espoir de prendre part aux parties dès le début de la saison. Ses grands défis seront de peaufiner ses plongeons aériens et la gestion du stress. « Je suis de nature anxieuse, mais sur le terrain je deviens très calme. J’espère être en mesure de me remettre dans cet état d’esprit là-bas », confie-t-elle.

 

Sur le plan académique, Adèle admet que le passage du secondaire à l’université représente un grand pas. Toutefois, son dossier scolaire exemplaire ne laisse présager aucune inquiétude à avoir à ce niveau. Adèle entreprendra donc un baccalauréat en éducation physique cet automne. À la suite de celui-ci, la jeune athlète entend poursuivre ses études aux cycles supérieurs en droit.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média