Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 mai 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois continue à défendre les travailleurs malades

Son projet de loi a franchi une nouvelle étape

Luc Thériault

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Le député de Montcalm, Luc Thériault, veut tendre la main aux députés pour aller de l’avant en toute solidarité avec les travailleurs malades.

Le Bloc Québécois souhaite rallier tous les députés à la cause des travailleurs malades. En février dernier, le parti a fait avancer ce dossier et a fait adopter à la Chambre des communes une motion qui visait à faire passer de 15 à 50 semaines les prestations de maladie de l’assurance-emploi. Le projet de loi du Bloc Québécois a connu une nouvelle étape importante récemment à la Chambre des communes.

La Chambre s’est prononcée en faveur de l’étude du projet de loi en comité parlementaire. Il s’agit d’une étape cruciale à l’adoption finale de la proposition bloquiste.

En février dernier, tous les partis ont appuyé la motion du Bloc. Seuls les libéraux se sont opposés à la proposition.

Cause des travailleurs malades

Le projet de loi d’Émilie Sansfaçon vise grâce au Bloc Québécois à augmenter de 15 à 50 semaines les prestations de maladie de l’assurance-emploi. Le nom du projet de loi est en hommage posthume à une jeune mère de famille qui a mené un combat politique pour les personnes qui doivent composer avec la maladie.

La fondatrice de la campagne «15 semaines » est Marie-Hélène Dubé. Cette dernière réclame une telle réforme, et ce, depuis 2009.

Le député de Montcalm, Luc Thériault, estime qu’il est insensé d’offrir présentement que 15 semaines de prestations pour les personnes qui combattent par exemple un cancer.

« On place ces travailleurs dans la précarité et l’anxiété; mes collègues et moi voulons permettre aux gens de se soigner dans la dignité », appuie-t-il.

M. Thériault en convient que les moyens sont là pour se doter d’un programme d’assurance-emploi qui permettra de mieux répondre aux travailleurs malades.

Malgré la situation, le député de Montcalm tend la main à tous les députés et veut regarder de l’avant pour soutenir les travailleurs malades.   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média