Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

16 avril 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La candidate Gisèle DesRoches veut défendre les femmes victimes de violence conjugale

Parti conservateur

Gisèle DesRoches

©Photo gracieuseté – Chantale Baar - L'Express Montcalm

Gisèle DesRoches soutient l’initiative du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu sur le projet de loi lié à la violence conjugale.

Récemment, de nombreux féminicides sont survenus au Québec. La candidate pour le Parti conservateur dans la circonscription de Montcalm, Gisèle DesRoches, approuve l’initiative du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu sur le projet de loi lié à la violence conjugale.  

Interpellée par ce dossier, Mme DesRoches a décidé de s’impliquer en politique fédérale pour défendre de telles situations. Ayant consacré une partie de sa professionnelle à travailler pour l’égalité et l’équité des sexes en milieu de travail, elle considère que l’initiative du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu l’encourage à poursuivre dans ce sens.

Tout au long de sa carrière, la candidate a tenu à faire défendre les femmes contre les abus domestiques, physiques, psychologiques et/ou sexuels.

Cheval de bataille

Gisèle DesRoches explique que les femmes abusées ou ayant été abusées développent des mécanismes de protection et de défense pour continuer de fonctionner dans la société. Comme elle le soutient, certaines femmes se dirigent vers des abus de toutes sortes, dont les drogues, l’alcool, les dépendances, alors que d’autres s’isolent, se cachent, se développent une carapace ou vont de l’avant avec une carrière permettent de défendre les droits des femmes.

Touchée directement par cette situation, la candidate veut continuer sa bataille pour défendre les femmes contre toutes les formes d’abus domestiques, physiques, psychologiques ou sexuels.

« Encore aujourd’hui, un nombre incalculable de filles et de femmes ont fait face, et font toujours et encore face à des abus. Ayant moi-même, comme beaucoup de femmes, passé de l’enfance à l’âge adulte dans un milieu d'abus de toutes sortes, j’ai toujours senti ce besoin incontrôlable de défendre les droits des femmes en ce qui a trait au respect de leur corps, de leur choix. », confie-t-elle.

Appui au projet de loi

Gisèle DesRoches exprime que le dépôt du projet de loi du sénateur Boisvenu représente un réel espoir pour toutes les femmes qui vivent des situations inacceptables au Canada. L’initiative présentée permettrait de mieux surveiller les hommes accusés de violence conjugale et attente de procès.

« Rappelons que dans nos palais de justice, 30 % des cas sont liés aux agressions sexuelles, 60 % touchent à la violence conjugale et, dans 30 % d’entre eux, la violence sexuelle fait partie de la plainte. »,précise-t-elle.

Portrait de la candidate

La candidate compte plus de vingt ans d’expérience en services-conseils auprès d’entreprises et de clientèles variées qui ont profité de son efficacité et son travail orienté vers les résultats et la gestion des priorités. Celle-ci est conseillère en ressources humaines, spécialisée en gestion de la rémunération et en équité salariale.

Elle possède un baccalauréat en droit, une formation en gestion, puis elle vient de compléter deux attestations de l’Université Laval en développement durable, enjeux et trajectoires et en management responsable.

La mère de famille demeure à Mascouche et se présente à nouveau, puisqu’elle a vécu l’expérience en 2015 et 2019 dans cette circonscription. Connaissant bien le milieu, elle connecte avec les gens de sa circonscription. Mme DesRoches aspire à devenir la voix qui portera avec vigueur les préoccupations à Ottawa.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média