Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

12 avril 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le projet de patinoire couverte se concrétisera

La municipalité de Saint-Esprit reçoit une aide financière de plus de 2 M$

Projet patinoire couverte

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin, en présence du maire de la municipalité de Saint-Esprit, Michel Brisson. Ceux-ci se réjouissent de l’annonce qui aura des impacts positifs et bénéfiques pour la communauté.

Plus de 2 M$ ont été annoncés pour la construction d’une patinoire couverte à Saint-Esprit. C’est la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, qui a fait part des investissements prévus.

Des investissements ont été annoncés à Sainte-Julienne et c’est maintenant au tour de la municipalité de Saint-Esprit de recevoir un soutien financier grâce au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). La municipalité de Saint-Esprit bénéficie d’une somme de 2 357 794$ afin de bâtir une nouvelle infrastructure sportive.

Le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada octroient la même somme de 1 178 897$. Le gouvernement du Québec a recours à son Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives, puis le gouvernement du Canada au volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives du programme d’infrastructures Investir dans le Canada.

Le projet à Saint-Esprit

Par les montants offerts, la municipalité de Saint-Esprit aura une nouvelle patinoire couverte. L’installation sportive et récréative polyvalente se veut moderne, sécuritaire et accessible pour l’ensemble de la communauté de Saint-Esprit et des municipalités avoisinantes.

La nouvelle installation permettra d’offrir un lieu de pratique multisport. Les sportifs pourront pratiquer différentes activités, et ce, peu importe la saison. Le projet comporte aussi un volet évènement et culturel. Il sera possible d’organiser des évènements sportifs et culturels tout au long de l’année et de profiter de l’extérieur à l’abri des intempéries.

Au sein du projet, on prévoit la construction d’un bâtiment fenêtré où on retrouvera une salle multifonctionnelle, des chambres des joueurs, des lieux de rangements et autres commodités. La nouvelle construction sera localisée dans la cour de l’école primaire Dominique-Savio par le moyen d’un bail emphytéotique. Elle sera également utilisée par les élèves de l’école lors des cours d’éducation physique et des récréations.

Une patinoire couverte attendue

Le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin, se réjouit des investissements et appuie le gouvernement du Québec dans ce processus qui permet aux communautés de la province de se doter d’infrastructures récréatives et sportives modernes, puis accessibles.

Il soutient que par le biais de ce programme, la construction d’infrastructures partout au Québec créera des emplois, en plus de contribuer à la relance économique.

M. Thouin déclare qu’il est essentiel que les gouvernements investissent dans des projets récréatifs et sportifs de grande envergure qui ont des impacts positifs dans les communautés.

« Ce projet aura un impact considérable sur la pratique de sports et de loisirs à Saint-Esprit et partout dans la circonscription. Je suis fier d’avoir contribué à l’avancement de ce projet qui sera d’abord profitable aux enfants et aux familles de Rousseau. C’est une excellente nouvelle! », exprime-t-il.

Le maire de la municipalité de Saint-Esprit, Michel Brisson, est également heureux de la concrétisation de ce projet. Celui-ci était attendu depuis plusieurs années.

Il souligne l’importance d’établir des ententes pour optimiser l’utilisation des infrastructures locales. C’est le cas, puisqu’une entente a été établie avec le centre de services scolaires des Samares.

« Les petites collectivités, comme la nôtre, doivent redoubler de stratégies et d’efforts pour rendre viable une telle infrastructure. En ayant des utilisateurs en journée comme en soirée, et ce, sept jours sur sept, nous atteignons nos objectifs à cet effet. Nous attendons avec enthousiasme la première pelletée de terre ! », indique-t-il.

Soulignons que le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) du gouvernement du Québec s’inscrit dans le cadre du programme d’infrastructure Investir dans le Canada (PIIC) et de l’Entente bilatérale intégrée (EBI), qui vise à mettre en œuvre le PIIC au Québec et à établir les modalités, les obligations et les engagements des parties. Le programme dispose d’une enveloppe de 294 M$.

Le PAFIRS vise à soutenir la présence d’infrastructures récréatives et sportives en bon état dans toutes les régions du Québec et à accroître l’accès à ces infrastructures pour la population.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média