Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

31 mars 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une épicerie rurale inspirée du mélange des cultures de ses propriétaires

Nouvel emplacement pour La Fromagerie La Suisse Normande

Épicerie

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

L’épicerie rurale a ouvert officiellement ses portes en février dernier.

Le couple formé de Fabienne Mathieu, une entrepreneure originaire de la Suisse, et de son époux, Frédéric Guitel, un Français de Normandie, arrive au Québec il y a plus d’une vingtaine d’années. Ces derniers rêvent d’ouvrir leur propre entreprise et leur ambition devient réalité, alors qu’ils lancent La Fromagerie La Suisse Normande. Installés à Saint-Roch-Ouest depuis 1995, ils font découvrir leur coin de pays par le fromage.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

Le fromage Prizy a été en demande avec la pandémie.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

L’entreprise souhaite continuer à mettre en valeurs les fromages.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

La clientèle peut faire une épicerie assez complète et se procurer des produits locaux québécois.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

Les propriétaires veulent faire plus de partenaires avec des producteurs locaux.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

On retrouve du pain frais.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

L’entreprise a décidé de démolir une partie de sa grange et de la rénover pour y construire l’épicerie rurale. L’autre partie de la grange a été conservée.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

Les propriétaires ont des projets d’avenir et aimeraient lorsque la situation le permettra offrir des visites guidées, afin de faire découvrir son milieu agricole.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

La clientèle peut se procurer une belle variété de produits locaux faits au Québec.

©Photo gracieuseté – Bénédicte Guitel - L'Express Montcalm

Malgré la pandémie, l’entreprise située à Saint-Roch-Ouest n’a pas été impactée. Au contraire, les ventes vont bien.

Aujourd’hui, ce sont leurs enfants qui reprennent les rênes de la fromagerie artisanale et ils le font avec amour et passion. Bénédicte, sa soeur Magaly et leur frère Thibault mettent la main à la pâte et forment une équipe. Depuis peu, leur autre soeur, Laetitia, a délaissé sa profession pour rejoindre le projet familial.

En février dernier, les propriétaires ont décidé de faire construire une nouvelle bâtisse pour y accueillir une épicerie rurale, sur le terrain de leur ferme. Depuis plusieurs semaines, la clientèle peut s’y procurer une variété de produits locaux québécois.

Ayant toujours eu une petite boutique à la fromagerie, le projet permet maintenant d’offrir encore plus de produits locaux. Possédant une ferme et une fromagerie, la relève familiale n’a pas hésité à voir plus grand et à concrétiser ses idées qui mijotaient déjà il y a deux ans.

« C’est une expérience encore plus complète de pouvoir se déplacer. On veut encourager ce genre de déplacement chez les producteurs. », souligne la co-propriétaire, Bénédicte Guitel.

Miser sur l'achat local 

L’idée avec l’épicerie rurale est de faire affaire directement avec les producteurs locaux. « On veut garder ce contact-là de producteurs à producteurs. », souligne Mme Guitel.

En se rendant à l’épicerie rurale située à Saint-Roch-Ouest, la clientèle peut faire une épicerie assez complète. Il est possible de se procurer des produits locaux de tout genre passant par des vinaigrettes, cidres, jus de pommes, de la viande de Cochon Cent Façons de Saint-Jacques, les viandes Saint- Vincent, des pâtes biologiques, sauces tomates locales, fromages artisanaux québécois…

« On reste une fromagerie à la base. On met quand même de l’avant les fromages. On veut que les gens puissent compléter leur panier d’épicerie avec plein de beaux produits. », ajoute Mme Guitel. Éventuellement, l’entreprise veut continuer de développer des partenariats avec des producteurs locaux.

Par ailleurs, Fabienne et Frédéric, aujourd’hui à la préretraite, demeurent actifs pour certaines périodes de l’année. Le couple s’occupe des marchés publics et Mme Mathieu a recommencé à faire du pain frais pour l’épicerie deux fois par semaine.

Ne pouvant agrandir la boutique où était disposée la fromagerie, l’équipe a décidé de s’installer où se retrouvent la ferme, les champs et le garage. Elle a enlevé une veille partie où se trouvaient auparavant des animaux permettant de construire, puis mettre la grange à jour. L’autre partie de celle-ci a été conservée. La construction de l’épicerie rurale a débuté il y a près d’un an.

Un mouvement qui prend de l'ampleur 

Avec la pandémie, les propriétaires ont remarqué une plus grande conscientisation et une volonté d’encourager l’achat local de la part de la population et du gouvernement du Québec.

« On a l’impression que les gens sont sensibles à la production locale. Ils sont plus curieux. C’est sûr qu’en ne pouvant voyager, le fait de sortir un peu et de venir en boutique leur permettait de se changer les idées. », observe-t-elle.

Ce mouvement a contribué positivement au développement de l’entreprise et à la vision des propriétaires, en plus de participer au développement agrotouristique.

« Notre objectif, c’est que les gens continuent à aller voir leurs producteurs et qu’ils apprennent à les connaître, puis qu’ils se conscientisent à ce qu’ils mangent et à ce qu’ils mettent dans leurs assiettes. », soutient-elle. Lorsque cela sera possible, les producteurs aimeraient organiser des visites guidées afin de partager leur expertise avec la population.

« Notre vision globale d’entreprise n’est pas de continuer de grossir indéfiniment. On veut que ça reste à échelle humaine. On a un troupeau et on a des champs. On travaille avec la nature à la base. », poursuit Bénédicte sur la vision de l’entreprise.

La pandémie n’a pas nui à l’entreprise ni à ses ventes. Au contraire, elle a été favorable, puisque la clientèle a continué à consommer locale. La Suisse Normande a su se virer de bord et a mis à disposition une boutique en ligne permettant la livraison des produits directement chez les clients.

D’ailleurs le fromage appelé le Pizy a été très populaire, puisqu’il ne nécessite pas de manipulation et se vend à l’unité en petite portion.  

La relève familiale 

Avant de se rendre au Québec, le couple avait mis au monde un premier enfant. Une fois ici, ce dernier a agrandi sa famille avec quatre autres enfants. Ceux-ci ont baigné dans l’univers de leurs parents jeunes.

Pour sa part, Thibault s’occupe aujourd’hui de tout ce qui touche l’agriculture, les champs et les animaux. Laetitia veille à la gestion et la recherche de produits.

Bénédicte Guitel exprime que ses parents ont été heureux d’apprendre que trois et maintenant quatre de leurs enfants ont de l’intérêt et constituent la relève pour La Suisse Normande.

Mme Guitel voit d’un bon œil le fait de travailler avec son frère et ses sœurs.

« C’est vraiment intéressant. On se découvre tout le monde sous différentes facettes…On a déjà une confiance de base qui est évidente, naturelle et familiale. C’est un bel atout pour l’entreprise, c’est clair. De pouvoir s’appuyer sur ces collègues et partenaires d’affaires de cette façon-là, c’est sûr que c’est un plus. », explique-t-elle.

Au total, l’équipe est composée d’une quinzaine d’employés pour vaguer aux différentes tâches pour l’épicerie et la fromagerie.

Souvenirs familiaux

La famille a toujours été assez soudée se remémore Bénédicte. Leurs parents sont arrivés d’Europe, donc les autres membres de la famille n’étaient pas ici. De nos jours, la famille s’est agrandie, puisque les enfants ont eu des enfants à leur tour.

« Nos parents nous ont élevés sur la ferme. La maison est adjacente à la ferme et la fromagerie. On a grandi là. Tous nos souvenirs d’enfance sont là aussi. », confie-t-elle.

La boutique en ligne est toujours disponible sur le site officiel de La Suisse Normande. Pour en savoir davantage, on consulte le http://www.lasuissenormande.com/ et la Page Facebook Fromagerie la Suisse Normande. Soulignons que l’entreprise se situe au 985, Rivière Nord (Rte 339 Nord) à Saint-Roch-Ouest.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média