Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

11 janvier 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

"Ce sont des mesures graves car la situation est grave"

Covid-19

François Legault

©Photo Gracieuseté - Émilie Nadeau

Dr Horacio Arruda, François Legault et Christian Dubé.

Lors d'un point de presse le 11 janvier, le premier ministre du Québec, François Legault, a voulu revenir sur le couvre-feu qui a commencé samedi soir. "J'ai été impressionné et touché de voir à quel point les Québécois ont été solidaires et sont restés chez eux."

M. Legault a donc voulu remercier les citoyens et les policiers pour leur travail. Ces derniers ont donné 740 contraventions à travers le Québec au cours de la fin de semaine. "Je les remercie d'avoir fait appliquer les consignes."

"Ce sont des mesures graves car la situation est grave."

Plus de 1400 patients sont hospitalisés en raison de la Covid-19 au Québec en date du 11 janvier. "Au-delà des lits, la pression est très forte sur le personnel."

Le premier ministre a souligné qu'il faut protéger le personnel de la santé et les personnes vulnérables. Il a rappelé que le Québec a fait état de 51 nouveaux décès aujourd'hui: "80 % des personnes hospitalisées ont 65 ans et plus et 95 % des décès surviennent chez des gens âgés de 65 ans et plus."

Actuellement, il faut éviter les contacts avec les personnes de 65 ans et plus, a insisté le premier ministre.

Au niveau de la vaccination, la moitié des résidents en CHSLD ont actuellement reçu une première dose de vaccin.

Le premier ministre se réjouit du retour en classe au primaire en date du 11 janvier. "Le retour en classe est un risque calculé, parce qu'il y a d'autres inconvénients si les enfants ne vont pas en classe. On ne peut pas garder les enfants à la maison. J'assume ce choix-là."

Le premier ministre a assuré ne pas oublier les étudiants du cégep et de l'université.

François Legault a souligné l'importance que les enfants qui sont retournés à l'école ne voient pas de gens âgés de 65 ans et plus.

Au Québec, le taux de positivité est maintenant de 7 %, ce qui est une nette amélioration,

"On ne peut rien prendre pour acquis, mais c'est une bonne nouvelle."

De son côté, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a déclaré : "Amenez-en des vaccins on est capable d'en prendre." Pfizer doit livrer 34 000 doses cette semaine et Moderna 46 000. Le ministre se dit confiant d'atteindre les 250 000 personnes vaccinées le 8 février.

Concernant l'utilisation de toutes les doses sans attendre, le ministre a dit que Québec suit la situation de près et communiquera tout changement d'orientation.

M. Legault a confirmé que si la manière de procéder de Québec peut lui faire perdre des doses de Pfizer, le gouvernement se conformera.

De son côté, la sous-ministre adjointe au ministère de la Santé et des Services sociaux, Dre Lucie Opatrny, a déclaré que la situation est critique dans les hôpitaux. Du délestage est notamment à prévoir pour les chirurgies non urgentes et semi urgentes, le dépistage du cancer du côlon par colonoscopie et les consultations non urgentes en cliniques externes spécialisées.

"Les impacts sont énormes."

Mme Opatrny a souligné qu'on n'est pas si loin de devoir faire des choix concernant les lits de soins intensifs, un scénario qui se voulait très hypothétique.

 

 

 

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média