Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Défi sportif

Retour

16 décembre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une passion pour la course de père en fils

Trois générations de Lachapelle

Lachapelle

©Photo gracieuseté – Jody Lachapelle - L'Express Montcalm

Pier, Jody et Jackson Lachapelle sont tous des passionnés par les courses d’automobile. C’est d’ailleurs ce qui est au cœur de leurs discussions lorsqu’ils sont les trois générations réunies.

La passion pour les voitures, les courses et la mécanique représentent trois sujets de prédilection chez les Lachapelle. La pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre, dit-on. Voilà un proverbe qui représente bien cette famille de Montcalm, qui compte trois générations de mordus de l’automobile.

Chacun à leur façon, Pier, Jody et maintenant Jackson Lachapelle se passionnent pour les voitures.
Pier Lachapelle a coursé au début des années 1970. Il s’est adonné à de la course en ovale. Ce dernier a commencé à Saint-Esprit en prenant part à des courses destinées aux amateurs. Par la suite, Pier Lachapelle
s’est fait remarquer et a fait sa place de façon professionnelle. Il a été appelé à se déplacer un peu partout au Québec.

« Son père était débosseleur et Pier s’est retrouvé dans un garage très jeune, raconte le fils de Pier,
Jody. La mécanique et l’auto ont toujours fait partie de son quotidien. »

Jackson Lachapelle

©Photo gracieuseté – Jody Lachapelle - L'Express Montcalm

Aujourd’hui, c’est au tour de Jackson Lachapelle, âgé de 9 ans, de piloter un kart dans le niveau cadet.

De père en fils 

Pour sa part, Jody Lachapelle se souvient avoir passé, dès son jeune âge, son temps dans le garage de son père. Le garage se trouvait à proximité de la maison. Pier avait décidé de reprendre le garage de son père, à Saint-Roch-de-l’Achigan.

« Ma deuxième maison c’était le garage…Les outils, la mécanique, le son et les moteurs, ça m’intriguait », enchaîne Jody.

Jody a de vagues souvenirs de son père alors qu’il coursait. Pier Lachapelle a terminé sa carrière en 1983. De son côté, Jody a découvert l’intérêt pour la course autour de ses 12 ans.

« Des amis de mon père avaient acheté des karts et étaient dans une équipe de course. Ils ont proposé ça à mon père… », raconte-t-il. C’est ainsi que Jody a rejoint l’équipe cadette.

Le déclic s’est fait instantanément, raconte-t-il. « Je n’étais pas le meilleur, mais c’était naturel pour moi. On m’en parle encore. L’apprentissage a été assez rapide. »

Jody et Jackson Lachapelle

©Photo gracieuseté – Jody Lachapelle - L'Express Montcalm

C’est son père, Jackson Lachapelle qui entraîne son fils, Jackson lors des compétitions et des évènements au cours de la saison.

À l’époque, les circuits n’étaient pas fermés. Les participants étaient au rendez-vous. Aujourd’hui, Jody Lachapelle considère qu’il y a beaucoup d’investissements à mettre et des connaissances à avoir pour pratiquer ce sport.

La relève chez les Lachapelle

Jody a arrêté assez jeune les courses, vers l’âge de 16 ans. Aujourd’hui, c’est au tour de son fils, Jackson Lachapelle, âgé de 9 ans, d’intégrer un kart dans le niveau cadet. Ce dernier a fait ses premiers pas dans le domaine à l’âge de six ans. Puis, il a débuté la compétition à l’âge de huit ans.

C’est Jody qui l’entraîne et lui donne des conseils pour bien performer. « Ça fait deux ans qu’on est compétitif. J’aime le coacher et l’aider », ajoute-t-il.

Au début, Jody souhaitait initier son fils à ce sport pour le plaisir.

« Je ne pensais jamais en faire un pilote et aller au niveau compétitif. Il a appris rapidement. » Ce dernier raconte que les pratiques de Jackson se faisaient sur la piste à Saint-Roch-de-l’Achigan, mais peu de temps après, cette dernière a fermé. Ils ont donc choisi d’autres pistes, dont celle de Mirabel. Jackson Lachapelle a pu participer à deux championnats, dont celui de Montréal et la CKAS.  

Jody Lachapelle apprécie par ailleurs partager cette passion et passer du temps de qualité avec son garçon. « Je pense que nous avons du beau temps ensemble. Je le découvre et je crois qu’il me découvre d’une autre manière qu’à la maison. », appuie-t-il.

Ce sport requiert de l’investissement en termes d’énergie et de temps. Ce sont de grosses fins de semaine avec les pratiques et les courses. Malgré la pandémie, les courses et les évènements ont pu reprendre à la fin juin et la saison s’est terminée à la mi-septembre. De la surveillance supplémentaire, des mesures sanitaires et le port du masque étaient obligatoires.

Jackson Lachapelle

©Photo gracieuseté – Jody Lachapelle - L'Express Montcalm

Jackson Lachapelle a développé un vif intérêt pour la course très jeune.

Lien privilégié

Il va de soi que lorsque les trois Lachapelle sont réunis, les discussions tournent autour de leur passion.

« Peu importe la course, ça fait toujours partie de nos discussions. Ça nous permet de nous évader un peu du travail », partage Jody. Ce dernier travaille avec père à son garage à Saint-Roch-de-l’Achigan, où ils font de la mécanique générale et vendent des véhicules d’occasion.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui poussent Jody Lachapelle à vouloir poursuivre dans ce sport. Étant habile en mécanique, il est en mesure de réparer les voitures et possède le savoir et l’expérience.

Par ailleurs, le numéro 04 a passé d’une génération à une autre.

« C’est vraiment significatif. Toute la génération de mon père reconnait ce numéro lorsque je partage des photos de Jackson », dit-il fièrement.

Jackson Lachapelle

©Photo gracieuseté – Jody Lachapelle - L'Express Montcalm

Initié tôt au karting, Jackson Lachapelle a maintenant à son tour le numéro 04.

Évènements à venir

Pour l’an prochain, Jackson Lachapelle demeure dans la classe cadet, mais se glissera dans une nouvelle voiture, la « mini rotax ». Le moteur est un peu plus performant. Il y a eu une tendance cet été avec la pandémie, puisque plusieurs parents ont décidé d’acheter ce type de moteur. Différentes catégories existent dépendamment de l’âge, du poids et des moteurs.

En vue de la prochaine saison, Jody Lachapelle espère pouvoir débuter tôt à la mi-mai pour pratiquer avec le nouveau kart destiné à son garçon.

Automobiles Pier Lachapelle Inc. est situé au 1, rue Industriel, à Saint-Roch-de-l’Achigan. Pour en savoir plus, on téléphone au 450 588-3619 ou on consulte le https://www.autopierlachapelle.com/

Jackson Lachapelle

©Photo gracieuseté – Jody Lachapelle - L'Express Montcalm

La course permet à Jody et Jackson de se rapprocher et de passer du temps de qualité ensemble.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média