Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

25 novembre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Des livres qui prennent vie grâce à la réalité augmentée

Les Éditions Alaska

Les Éditions Alaska

©Photo gracieuseté – Isabelle Froment - L'Express Montcalm

Marilou Côté, auteure et illustratrice de la collection « Zen le bambou », Marie-Christine Lachance, auteure de la collection « Les animaux animés » et des Paméla V, Ghyslain Dufresne, éditeur, Jean-François Faucher, auteur de la collection « Slush le lutin », Martin Aubry, illustrateur de la collection « Slush le lutin », Mike Pelland, illustrateur de la collection « Les animaux animés », Jean-Philippe Gaudet, éditeur et Isabelle Froment, éditrice.

C’est en 2016 qu’une toute nouvelle aventure débute pour le couple de L’Épiphanie formé par Ghyslain Dufresne et Isabelle Froment. Grands passionnés de livres, ils concrétisent leur concept avec un couple d’amis et lancent les Éditions Alaska, aux côtés de Jean-Phillipe Gaudet, un résident de Saint-Jacques. Aujourd’hui, l’équipe se laissent guider par son esprit créatif, tout en prenant plaisir à développer son projet au fil du temps.

Récemment, la maison d’édition spécialisée en littérature jeunesse a décidé d’ajouter un plus à ses livres grâce à la réalité augmentée. Ainsi, les parents sont invités à raconter une histoire à leurs enfants et par le biais d’une application à télécharger gratuitement, les livres prennent vie et plusieurs illustrations s’animent comme par magie.

Il suffit d’approcher son appareil intelligent près d’une illustration où l’on retrouve un symbole pour que l’opération s’enclenche.

Ce concept s’est développé grâce à un ami artiste en art visuel et monteur. Au départ, on utilisait une application libre de droits, puis, en 2018, l’équipe a créé sa propre application.

Publicité

Défiler pour continuer

« Nous souhaitons aller en recherche et développement pour augmenter cette application et nous permettre de créer de petits extras», détaille l’éditrice pour les Éditions Alaska, Isabelle Froment. L’application constitue un plus aux histoires et permet aux enfants de s’intéresser à la lecture en prenant une tablette. De la musique créée par Ghyslain Dufresne est aussi intégrée au sein de l’application.

Passion 

Au départ, les éditions Alaska ont commencé en s’auto-distribuant. « Le jeu en valait la chandelle, parce que nous sommes maintenant partout, grâce aux Messageries ADP. C’est l’une des plus grosses maisons de distribution au Canada avec des livres francophones. Ils nous ont acceptés tout de suite. On se retrouve dans tous les points de vente au Canada francophone», fait part l’éditrice pour les Éditions Alaska, Isabelle Froment.

Pour certains des auteurs ou des illustrateurs qui s’engagent avec les Éditions Alaska, il s’agit d’une première expérience.

« ­Ils acceptent d’embarquer avec nous. On a investi des sous et du temps. Les gens savent que ce n’est pas notre emploi principal et que nous sommes une petite équipe», ajoute-t-elle. Cela dit, en quatre ans, les projets se sont multipliés et la maison d’édition Alaska comptabilise dix-huit livres.

Les Éditions Alaska

©Photo gracieuseté – Isabelle Froment - L'Express Montcalm

On retrouve une illustration conçue par Phil Poulin représentant, à sa façon, tous les personnages des histoires d’Alaska, ainsi que les nouveautés à paraître.

De la notorité 

L’équipe d’Alaska travaille très fort pour continuer de se faire connaître et se bâtir une réputation sur la scène littéraire. De plus en plus, elle est en mesure d’approcher des auteurs connus de la région.

D’ailleurs, Isabelle Froment se rappelle avoir tenté sa chance en approchant l’auteur et illustrateur, Phil Poulin, qui a réalisé par la suite sa propre série de bandes dessinées, Sam et Flo.

 Récemment, la maison d’édition Alaska a travaillé avec une illustratrice montréalaise. Un livre de type « ­Cherche et trouve» avec des flamants roses sortira sous peu, ainsi que le quatrième tome de la populaire collection Slush le lutin.

Par ailleurs, Alaska a lancé le 13 octobre dernier un album jeunesse Angélie-la-lune, écrit et illustré par Geneviève Jetté. L’oeuvre met en vedette Angélie, qui a de la difficulté à se concentrer. Le livre s’adresse aux enfants de 3 à 10 ans et met en lumière tous les types d’intelligence.

Mme Froment souligne que l’auteure est sa voisine. Depuis longtemps, elle désirait lancer un livre. «. Ça va extrêmement bien. On est vraiment content. On est d’ailleurs en réédition.», exprime-t-elle.

On retrouve aussi l’auteur et illustrateur Jean-Philippe Lebeau. Ce dernier s’est découvert un vif intérêt pour le dessin et a réalisé un roman graphique à partir de ses nombreuses aventures de voyage. La Route des Grandes Alpes est donc la première parution pour Alaska. En plus d’enseigner les mathématiques au secondaire, il se passionne pour les marathons.

« Personne ne vit de son art dans toute la maison d’édition. C’est ça qui est particulier. On s’appelle la famille avec tous les auteurs. On prend les projets ensemble. C’est une autre façon de faire, mais c’est la nôtre. », spécifie l’éditrice.

Les éditeurs se penchent présentement à la création d’outils d’accompagnement s’adressant aux parents et aux enseignants. Avec Alaska pédago, ils proposent des trousses via leur site web officiel dans l’onglet « Pédago».

Les enseignants peuvent ainsi mettre la main sur des illustrations d’un livre et des instructions à télécharger pour la trousse permettant de projeter les images.

Les renseignements sont gratuits et ont été créés par une orthopédagogue. « Les professeurs aguerris vont avoir une méthode de travail suggérée et des outils, alors que les professeurs qui sont moins aguerris vont avoir un processus plus clair, le tout en lien avec le programme du ministère de l’Éducation. », aborde-t-elle.    

Un service en demande 

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la maison d’édition constate que les jeunes et les familles poursuivent leurs découvertes littéraires. Malgré l’absence du Salon du livre cette année, les éditeurs poursuivent leurs efforts et tissent des liens avec des auteurs virtuellement.

« On souhaite que les gens encouragent les auteurs locaux et les boutiques d’ici», soutient Isabelle Froment.

Enfin, à ceux qui se demandent d’où provient le nom attribué à la maison d’édition? Encore une fois, les mordus de lecture ont laissé aller leur imagination et ont lancé des jeux de mots pour finalement retenir « Les Éditions Alaska, parce qu’on n’est pas frileux! ».

Les Éditions Alaska proposent déjà plusieurs collections. Pour demeurer à l’affût des nouveautés et en découvrir plus, rendez-vous au https://www.editionsalaska.com/ La maison d’édition est aussi présente sur les réseaux sociaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média