Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 novembre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La deuxième chance de Bernard Fillion

L'expérience de la mort imminente

Bernard Fillion

©Photo gracieuseté - Bernard Fillion - L'Express Montcalm

Ayant vécu une expérience de la mort imminente, Bernard Fillion a consacré dix ans à réaliser son manuscrit et à faire de la recherche.

L’année 2008 a certainement marqué Bernard Fillion, alors atteint d’un virus. Après avoir vécu une expérience de mort imminente, M. Fillion a consacré dix ans de sa vie à son premier manuscrit entourant les croyances et les dieux, un sujet qui s’est avéré central et nécessaire à écrire selon lui.

Musicien, enseignant dans le passé et maintenant auteur, M. Fillion a décidé de se laisser inspirer par son année 2008. Ce dernier se rappelle avoir vécu des moments difficiles et émotifs à l’hôpital. À l’époque, son système immunitaire est à plat. Les conséquences s’aggravent et M. Fillion se sent impuissant. Ayant fait trois infarctus,l’un d’entre eux l’amène à côtoyer directement la mort.

Puis, grâce à l’aide de sa conjointe, Christiane, de ses enfants et de sa famille, l’auteur combat trois cancers et plusieurs maladies. « Encore aujourd’hui, il n’y a pas une journée où je ne pense pas à la mort imminente que j’ai vécue. Je vois encore des images. Je fais des rêves sur ça…», confie-t-il.

Se questionner 

S’inspirant de son vécu, l’écrivain présente son livre À l’ombre des Dieux. Ce dernier raconte l’histoire inimaginable des croyances et des dieux à l’aide de faits réels. Avançant être avant tout un auteur-compositeur-interprète, M. Fillion souhaite un jour partager ses démarches littéraires avec les jeunes dans les écoles. D’ailleurs, son livre pourrait être utilisé dans le cadre du cours Éthique et culture religieuse.

Publicité

Défiler pour continuer

Expliquant que tout a commencé grâce à l’écriture automatique de plusieurs pages, l’ex-enseignant s’est dit pourquoi ne pas approfondir le sujet et en faire un livre. Fréquentant souvent les bibliothèques, Bernard Fillion tombait toujours sur des volumes traitant des croyances et des religions.

À l’avis de l’auteur, il ne s’agit pas d’un livre de spiritualité, mais bien d’un recueil informatif.

« Le but consiste à répondre à certaines de questions des lecteurs […] Ce sont les réponses que je suis allé chercher.» C’est en observant, en faisant de la recherche, en regardant des documentaires et en laissant place à des discussions que le principal intéressé a réussi à écrire son manuscrit.

S’en tenir aux faits 

Grâce aux références qu’il ajoute, l’auteur se permet de présenter sa propre compréhension, tout en se tenant aux faits. À travers son livre, il tente de rendre accessible des idées dans un langage simple, évitant les mots complexes.

Bernard Fillion est d’avis que chaque humain peut choisir en toute liberté ses croyances. Son travail par son manuscrit est de pouvoir renseigner le lectorat.

« Je le dis à la fin dans ma conclusion, si vous croyez encore, je suis content. Si vous croyez, mais en ayant plus de réponses à vos questions, je suis content aussi. Si avant vous ne croyez pas et là que vous croyez, je vous souhaite le meilleur bonheur possible. Et si vous ne croyez plus et bien, j’espère que vous allez pouvoir vivre de cette manière-là, tout en étant heureux quand même. », détaille-t-il.

« On doit rester libre dans nos choix. On peut faire des choix et être bien conscient de ceux-ci.», souligne-t-il. M. Fillion spécifie avoir un esprit ouvert. C’est d’ailleurs ce qu’il l’a amené à écrire, tout en puisant l’inspiration de son histoire. Son message concorde avec le bonheur.

« Il faut choisir le bon moule pour être heureux et avoir le bonheur en soi. On n’a qu’une vie à vivre. Il ne faut pas la manquer. Sinon on ne vit pour rien.», témoigne-t-il.

Ouverture d’esprit  

Bernard Fillion souhaite voir les commentaires suite à son premier livre. D’ailleurs, il a déjà commencé à faire un résumé de ces derniers. L’écrivain espère avoir répondu à certains questionnements pour les lecteurs et que ces derniers pourront mieux comprendre les croyances.

« Je me suis permis quelques commentaires et questionnements dans mon livre. », précise-t-il.

M. Fillion a écrit dans le chapitre 17 sur sa propre vision. « C’est le seul chapitre où je me suis permis d’être moi, seul dans mon être intérieur. C’est ma façon de voir la vie. », affirme-t-il.

Un autre chapitre se destine aux opinions de plusieurs personnes qui se sont portées volontaires pour parler du monde des croyances. Il est aussi question dans le manuscrit des croyances au cours des siècles, les croyances religieuses, les prophètes, l’histoire chrétienne, le fanatisme religieux, etc.

À l’ombre des Dieux est disponible dès maintenant chez Distribulivre, en librairies au coût de 17,95$ et sur les différentes plateformes numériques. L’auteur tient à remercier sa conjointe Christiane Boivin et correctrice-vérificatrice, Catherine Parke, adjointe à l'édition chez Distribulivre de Lanoraie et Vanessa Vallières, adjointe administrative chez Distribulivre et correctrice-vérificatrice de la version finale de son manuscrit.

Livre

©Photo gracieuseté – Bernard Fillion - L'Express Montcalm

À l’ombre des Dieux est un manuscrit qui se veut informatif et écrit à l’aide de faits réels de l’humanité d’hier à aujourd’hui.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média