Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

05 octobre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Feu vert pour des travaux attendus dans Montcalm

Annonces gouvernementales

Annonce

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

À gauche le maire de Sainte-Julienne et porte-parole de Mobilité 125, Jean-Pierre Charron, au centre le député de Rousseau et adjoint parlementaire de la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Louis-Charles Thouin et à droite, le maire de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé lors de l’annonce officielle à l’hôtel de ville de Saint-Lin-Laurentides.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, accompagné du député de Rousseau et adjoint parlementaire de la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Louis-Charles Thouin, ont récemment annoncé que le gouvernement ira de l’avant avec le prolongement de l’autoroute 25 à Sainte-Julienne et la construction d’une voie de contournement à SaintLin-Laurentides. Les travaux de longue haleine débuteront en 2022. Les budgets demeurent à confirmer.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin a souligné que ces deux projets d’envergure permettront de réduire l’engorgement dans ces secteurs névralgiques de la MRC de Montcalm.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le maire de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé se réjouit de l’annonce faite permettant que le projet de contournement de Saint-Lin-Laurentides et le réaménagement de la route 335 voient le jour.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le maire de Sainte-Julienne, Jean-Pierre Charron s’est dit rassuré de voir que le gouvernement a déjà lancé les appels d’offres pour les travaux.

« Je sais que plusieurs secteurs, comme à Saint-Lin-Laurentides, ont des problèmes de congestion majeure », a exprimé François Bonnardel. Ainsi, la voie de contournement à Saint-Lin-Laurentides sera réalisée, en plus de l’aménagement de la route 335 et le prolongement de l’autoroute 25.

Également, il y a aura des travaux pour l’amélioration de la 125 à Sainte-Julienne. La réalisation de ces projets aura aussi pour but de résoudre les problèmes de circulation et de sécurité sur la route 125 entre Saint-Esprit et Rawdon.

On débutera par la voie de contournement à Saint-Lin-Laurentides et l’aménagement de la 335. Les travaux se dérouleront en trois phases. La première phase des travaux prévoit l’élargissement d’une portion existante de la route 335, soit de la côte de Grâce jusqu’à La Plaine. L’objectif sera de permettre l’aménagement d’une troisième voie sur une distance d’environ deux kilomètres.

On prévoit le commencement des travaux en 2022. Par la suite, il sera question de la phase 2 qui est aussi prévue pour 2022 sur deux kilomètres de distance. Celle-ci comprend le contournement de la route 158 afin de permettre aux véhicules de circuler à l’extérieur du centre-ville.

Grâce à cette étape, il sera possible de faire le lien entre la route 158 en direction de Joliette et la route 158 en direction de Saint-Jérôme. La dernière phase vise à construire un pont et procéder au contournement du secteur sud de la Ville. Les travaux auront lieu en 2024.

Annonce

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

C’est avec enthousiasme que les élus de la région ont accueilli la nouvelle concernant le prolongement de la 25 et la concrétisation de la voie de contournement à Saint-Lin-Laurentides.

Route nationale 

Le projet de construction d’une route nationale dans le prolongement de l’autoroute 25 comprend les travaux d’amélioration de la route 125 dans la municipalité de Sainte-Julienne. On souhaite ajouter une troisième voie pour permettre les virages sur une portion de deux kilomètres.

Les travaux devraient débuter pour 2020-2022. La deuxième phase comprend la construction d’une route qui va contourner la municipalité de Sainte-Julienne. Il s’agit du début du prolongement de la 25 qui va commencer du Rang du Cordon jusqu’à la Halte de Verdure comprenant 2,5 kilomètres.

La dernière phase est la construction de la route nationale, soit le prolongement de la 25 entre le Rang du Cordon et la municipalité de Saint-Esprit. Il s’agit d’une portion de neuf kilomètres qui va débuter dès 2025.

« Je suis persuadé qu’on a trouvé les meilleures pistes de solutions pour assurer la sécurité du réseau et réduire les délais, les pertes de temps et les congestions que la plupart des automobilistes ont dans ce secteur qui voit une progression de sa démographie très importante depuis quelques années déjà. », a souligné le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Ce dernier a ajouté qu’il s’agit d’un défi de trouver des pistes de solution lorsqu’il y a un nombre important de voitures sur la route et une hausse démographique.

« On se doit de trouver un  équilibre et de trouver un tracé qui sera le moins problématique autant pour l’environnement que pour les futurs expropriés. », fait savoir M. Bonnardel.

Une annonce attendue 

Très heureux d’aller de l’avant avec ces projets routiers, le député de Rousseau a exprimé avoir passé à l’action, considérant la hausse démographique et l’essor économique des dernières années.

« Cette forte croissance rime aussi avec une augmentation significative de la circulation. Le réseau routier nécessite une remise à niveau, afin de répondre adéquatement à l’évolution de la demande », a-t-il souligné. 

Grâce à ces travaux, on améliora la fluidité sur les routes, l’achalandage à Saint-Lin-Laurentides et Sainte-Julienne, en plus l’axe nord et sud sur l’autoroute 25.

« Présentement la traversée de Saint-Lin-Laurentides par les routes 335 et 337 entraine de forts débits de circulation. En effet, le nombre de véhicules qui transite quotidienne s’élève en moyenne à plus de 17 000. On prévoit qu’à terme, la voie de contournement contribuera à diminuer de plus de la moitié les déplacements, particulièrement dans les secteurs les plus névralgiques comme la rue Saint-Isidore et la deuxième avenue. », affirme-t-il. Les objectifs du projet sont d’améliorer l’accessibilité de la partie nord de Lanaudière et diminuer la circulation au centre-ville.

Réactions 

Pour sa part, le maire de la Ville de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé se dit très heureux des développements.

« Ça fait des décennies que les gens de Saint-Lin-Laurentides espèrent que le projet de la voie de contournement se réalise. Depuis 7 ans, la Ville a travaillé d’arrache-pied pour régler les dossiers juridiques qui empêchaient la voie de contournement de voir le jour. Pendant toutes ces années, nous avons affirmé haut et fort que la voie de contournement était plus qu’essentielle, elle est indispensable pour assurer la sécurité et la quiétude de nos citoyens. », souligne M. Massé.

Ce projet est la suite de maintes rencontres et discussions, afin de faire avancer le dossier. Dès les prochaines semaines, des gens procèderont à l’arpentage du côté nord du pont.

Par la suite, les propriétaires concernés seront rencontrés par l’équipe du ministère des Transports du Québec. La Ville ajoutera un onglet sur le saint-lin-laurentides.com au sujet de ce projet de grande envergure. De l’information sera partagée d’ici 2020 et une fois les travaux lancés.

De son côté, le maire de Sainte-Julienne, Jean-Pierre Charron se réjouit de cette annonce. Comme parole-parole de Mobilité 125, ce dernier remercie tous les élus, le comité en place et toutes les personnes impliquées dans ces démarches.

« Nos députés défendent le projet et reconnaissent les enjeux criants de mobilité, de fluidité, de sécurité et d’accessibilité de la route 125. La saison estivale fut particulièrement pénible durant les fins de semaine, non seulement cet axe routier était engorgé, mais également les routes limitrophes y étaient affectées. Les citoyens de Lanaudière attendent depuis trop longtemps la concrétisation de ce projet.», avance-t-il.

Les élus saluent le travail des députés Louis-Charles Thouin, Nadine Girault et Caroline Proulx. Pour leur part, les élus membres du Comité de suivi Mobilité 125, composés des maires des municipalités le long de la route 125 se sont réjouis de constater que le projet d’améliorer la mobilité sur la route 125 faisait partie du nouveau projet de loi 66.

Les deux projets sont regroupés dans un seul appel d’offres. L’objet du contrat consiste à préparer l’avant-projet, réaliser les plans et devis préliminaires et définitifs, puis préparer les documents d’appels d’offres pour les travaux. Cela consiste aussi au besoin de réaliser des études complémentaires telles que l’arpentage, la géotechnique, etc. Les appels d’offres ont été lancés par le gouvernement.

Rappelons que le Comité Mobilité 125 a lancé un forum pour laisser place à des discussions sur les enjeux de mobilité sur la route 125. La problématique impacte la sécurité, le développement économique, social et la qualité de vie des citoyens du secteur.

Il est possible de suivre l’avancement du dossier via son site web mobilite125.info, ses infolettres et sa page Facebook.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média