Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

01 octobre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La TCGFL présente son rapport suite à un sondage

« Des services en santé mentale pour TOUTES dans Lanaudière! »

Organisme

©Photo gracieuseté - TCGFL - L'Express Montcalm

Quelques membres du comité Santé mentale de la TCGFL : Renée Lessard du Centre de femmes Marie-Dupuis, Lise St-Germain du Centre de recherche sociale appliquée, Audrée Beaudin-Lapointe du Centre de femmes Montcalm et Francine Rivest de la TCGFL.

C’est le 24 septembre dernier que la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière (TCGFL) a lancé son rapport résultant du sondage intitulé « Des services en santé mentale pour TOUTES dans Lanaudière. »

Le projet a été initié par la TCGFL. Les demandes de services en santé mentale augmentent pour les groupes de femmes membres de la TCGFL. La coordinatrice de la TCGFL, Francine Rivest a constaté que les cas deviennent plus lourds.

« L’accès aux services est même parfois difficile, car les ressources d’aide sont insuffisantes et parfois inadéquates.», indique-t-elle.

Suite à ce constat, une étude exploratrice a été effectuée. C’est le Centre de recherche sociale appliquée (CRSA) qui a réalisé un sondage en ligne auprès des femmes de la région de Lanaudière.

Publicité

Défiler pour continuer

Grâce à l’étude, on ciblait connaître l’utilisation et la satisfaction des femmes concernant les services en santé mentale dans la région de Lanaudière, identifier les barrières à l’accessibilité des services en santé mentale et identifier les pistes d’action pour l’amélioration de l’accès aux services.

Pour sa part, l’intervenante au Centre de femmes Montcalm et membre du comité, Audrée Beaudin Lapointe observe grâce aux résultats de l’étude que plus de femmes vivent plusieurs difficultés en même temps. Ainsi, il peut y avoir des répercussions sur la santé mentale et le bien-être.

« De plus, les réponses au sondage affirment que le temps d’attente pour obtenir de l’aide et du soutien dans les ressources est beaucoup trop long. Cette situation est préoccupante et déplorable! », dénonce-t-elle.

Pistes d'action 

Grâce au rapport, trois axes découlent pour des pistes d’action structurées. Le premier cible la sensibilisation, l’éducation et l’information auprès des femmes et des ressources qui les aident. Le second axe fait référence à l’accessibilité des services professionnels en psychologie. Le troisième axe vise la collaboration nécessaire pour améliorer l’accessibilité et les services en santé mentale pour toutes les femmes.

Au total, 274 femmes ont répondu au sondage. La majorité est âgée entre 25 et 64 ans. 90% des femmes affirment vivre des difficultés de santé mentale ou psychologique, 23% indiquent des difficultés ou problèmes de santé psychique ou psychiatrique, 24% disent vivre des problèmes de dépendance, 23% éprouvent des difficultés liées à l’image corporelle et aux problèmes alimentaires et 57% mentionnent vivre d’autres situations qui fragilisent leur état de bien-être global.

Les données révèlent qu’une grande majorité des femmes affirment vivre ou avoir vécu plus de deux problèmes de santé mentale au cours des trois dernières années, soit 68%. Par ailleurs, 248 des répondantes ont indiqué vivre ou avoir vécu des difficultés de santé mentale ou psychologique durant les trois dernières années. Elles représentent 90,5% de l’échantillon total soit 274 femmes.  64% des femmes déclarent avoir reçu un diagnostic durant les trois dernières années.

Soulignons que tout ce travail a été réalisé grâce à la collaboration entre les groupes membres de la TCGF et les intervenantes facilitant le recrutement des femmes et la passation du questionnaire.

Il est possible de consulter sur le site de la TCGFL le rapport complet au www.femmeslanaudiere.org dans la section projet en cours- Santé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média