Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

29 septembre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Des problèmes d’eau persistent à Saint-Lin-Laurentides

Le maire fait le point

Eau potable

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Plusieurs Saint-Linois ont des problèmes d’eau depuis quelques semaines.

Depuis cet été, plusieurs citoyens doivent composer avec un manque d’eau à Saint-Lin-Laurentides. Lors de la dernière séance du conseil municipal, une centaine de personnes s’étaient déplacées afin d’aborder cet enjeu qui semble les affecter de plus en plus.

Plusieurs citoyens ont indiqué à L’Express Montcalm avoir observé le manque d’eau et la baisse du débit depuis le mois de juillet dernier. Pour certains, la situation empire de jour en jour, puisqu’ils n’ont plus d’eau depuis quelques semaines. Ils demandent donc à la Ville d’intervenir.

Pascal Leblanc, un citoyen de Saint-Lin-Laurentides qui travaille dans le domaine du traitement de l’eau, a remarqué que la Ville faisait des tests de pompage pendant l’été. Tout comme certaines personnes sur les médias sociaux, il se questionne à savoir si la manque d’eau a un lien avec les travaux effectués par la Ville et les nouvelles constructions sur le territoire.

Présent lors de la séance du conseil, M. Leblanc indique que les réponses obtenues étaient peu rassurantes.

« La Ville nous a dit que les tests étaient faits selon les normes et qu’on n’avait pas à s’inquiéter. On nous a dit que le manque d’eau n’avait pas de lien avec ça. On nous a relancé la balle en disant qu’on a eu un été chaud et que les gens ont beaucoup consommé avec la Covid: « Les gens dans votre secteur arrosent parce qu’ils ont des puits et vous ne faites pas attention à votre nappe…», nous ont-ils dit», a partagé le citoyen.

À cet égard, ce dernier ne comprend pas d’où provient le problème et les causes. La Ville a expliqué avoir mandaté un hydrogéologue dans ce dossier et que des études seront réalisées.

Protéger la nappe phréatique 

Les citoyens souhaitent avoir des solutions et protéger à la fois la nappe phréatique. « En dix ans, de 2008 à 2018, j’ai observé une baisse de nappe d’un mètre et dans les deux dernières années, on a eu une baisse de la nappe de 1,2 mètre. On voit donc que la nappe travaille», soutient un citoyen de Saint-Lin-Laurentides, Stéphane Carron.

Selon les commentaires recueillis, un comité citoyen sera formé pour se pencher sur le dossier. D’ailleurs, un citoyen de Saint-Lin-Laurentides, Ronald Monpetit, a pris en charge la situation et une page Facebook a été mise sur pied. Plus de 500 membres l’ont rejoint jusqu’à présent.

Factures salées 

M. Carron qui se retrouve également avec un manque d’eau a fait appel à un expert pour faire reforer son puit. Ce sont des soumissions de près de 13000$ dont il est question, a-t-il fait savoir.

« On a des problèmes d’eau à Saint-Lin depuis qu’ils font des tests et qu’ils creusent des fosses. On nous a dit qu’on est responsable de notre puits », commente commente-t-il. Jonathan Blais, citoyen de Saint-Lin-Laurentides, aborde cette même réalité. Une grande partie de ses voisins a dû faire recreuser.

« On nous a dit que le problème revenait à cause de la Covid et qu’on était tous à la maison. Ça aurait baissé la nappe phréatique.», exprime-t-il. Celui-ci a réglé son problème en rajoutant un tuyau, mais si le problème persiste, il devra faire forer. Seulement pour creuser, les coûts peuvent aller jusqu’à 5 000$, mentionne M. Blais.

Du côté de l’entreprise les Pros du Forage, Marie-Claude convient que les appels se multiplient pour les citoyens à Saint-Lin-Laurentides. « La situation est dramatique là-bas… Les gens n’ont plus d’eau depuis deux semaines. Les foreurs sont très occupés.»

La problématique serait causée par la sècheresse, la nature et le fait que les gens ont des puits depuis une trentaine d’années selon elle. « Je réussis à sauver neuf puits sur dix. Je tente de trouver des solutions pour les clients», souligne-t-elle.

La réponse de la municipalité 

Pour sa part, le maire de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé, se dit bien au fait de la situation. « Toutes les nouvelles constructions sont alimentées par nos puits du nord. On ne puise pas dans le sud.», fait-il mention.

Trois forages ont été faits, dont un puits test n’ayant pas d’impact sur la nappe phréatique, explique-t-il. Le maire assure avoir été au-delà des recommandations du ministère de l’Environnement. Grâce à l’expert mandaté, il sera possible d’en savoir plus et connaître les raisons du manque d’eau.

Dans les prochains mois, les résultats seront connus et disponibles. Il est possible pour ceux qui manquent d’eau d’aller en chercher proche du terrain de baseball.

« On suit le dossier de près. Chaque fois qu’on a une demande de forage, elle est émise immédiatement pour ne pas perdre de temps.»

Commentaires

1 octobre 2020

Suzanne Larivière

Je suis à St-Lin depuis un an, pour une retraite tranquille! Comme je regrette, j'aurais dû choisir Ste-Sophie ou Ste-Julienne ... Notre puits est sec et depuis + de 3 semaines, nous n'avons pas d'eau. Les foreurs ont creusé un nouveau puits à 300 pieds, le vieux puits étant scrap et que des problèmes. Ils vont devoir nous creuser un nouveau puits. Même avec deux hydro fracturation rien. Je vais devoir remettre la maison à la banque si ça continue. Personne pour nous aider à la ville, vu qu'ils nient le problème!

1 octobre 2020

Suzanne Larivière

Avec toutes les demandes de forages, les gens de la ville ne sont pas assez brillants pour dire: Hey! on a un problème! Ben non! Ils suivent pas le dossier d'assez près. On pas vu personne de la ville dans notre coin perdu (Domaine Chantelois). Ils se fout carrément de nous ou bien, ils veulent nous écoeurés pour avoir nos terrains ... Maudit beaux blocs appartements à construire sur mon terrain: 15000 pieds carrés! J'en ai assez long à conter et beaucoup sur le coeur!

1 octobre 2020

Les citoyens de St-Lin / RM

http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cr/Q-2,%20r.%206/ la loi dit a son tout premier article : Le présent règlement a pour objet: 1° de favoriser la protection des eaux souterraines destinées à la consommation humaine; 2° de régir le captage des eaux souterraines pour empêcher que le captage de ces eaux par un propriétaire ou par un exploitant nuise abusivement à ses voisins, notamment par l’abaissement de la nappe phréatique ou par la diminution de la pression artésienne, de prévenir le puisage de l’eau en quantité abusive compte tenu de sa disponibilité, et enfin de minimiser la répercussion négative du captage sur les cours et plans d’eau, sur les personnes qui ont droit à leur utilisation ainsi que sur les écosystèmes qui leur sont associés. Alors que fait l'environnement dans ce dossier, la covid semble être l'excuse pour ne rien faire ou est ce tout simplement de l'incompétence, pourtant dans ce dossier le tout a été signalé au député du comté et au ministre de l'environnement !!!!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média