Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 septembre 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un amour inconditionnel pour les chevaux

Portrait de Josée Robitaille, artiste-peintre

Josée Robitaille

©Photo gracieuseté - Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Au cours de sa carrière, Josée Robitaille s’est démarquée en recevant différents prix, médailles et récompenses.

Josée Robitaille a trouvé sa vocation à l’âge de 13 ans; c’est à ce moment qu’elle peignait sa première toile. Passionnée par les chevaux, elle a développé une relation particulière avec ces animaux qui constituent sa source d’inspiration.

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Au cours du confinement, l’artiste s’est mis à peindre des taureaux et des bêtes à cornes. Ces tableaux connaissent du succès.

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Sweet Taboo s’est mérité le 2ème grand prix du Gala international des arts visuels du 34èmeCercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ).

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Voici le tableau Full moon.

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

On retrouve le tableau Miroir.

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

L’artiste accorde une importance aux détails du cheval

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Josée Robitaille au moment du dernier spectacle de Cavalia.

©Photo gracieuseté - Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Au cours du confinement, l’artiste s’est mis à peindre des taureaux et des bêtes à cornes. Ces tableaux connaissent du succès.

©Photo gracieuseté – Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Depuis son jeune âge, Josée Robitaille a développé un intérêt grandissant et un amour inconditionnel pour les chevaux.

©Photo gracieuseté - Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Jeune, l'artiste-peintre souhaitait faire carrière dans le domaine.

Celle qui a longtemps habité à Montréal, puis dans Charlevoix, s’est finalement établie à Saint-Lin-Laurentides avec son conjoint. Les deux se sont fait construire une maison avec un atelier de rêve offrant une vue sur la rivière.

L’artiste-peintre a été charmée par le secteur et compte poursuivre sa carrière et son travail artistique à cette résidence. « Je suis peintre autodidacte. Je n’ai jamais suivi de cours. J’ai enseigné pendant dix ans», raconte-t-elle.

Son atelier n’est pas ouvert au public, mais seulement sur rendez-vous. Elle y accueille des gens pour des commandes personnalisées. « Environ 90% de ma production est dédiée aux chevaux. J’ai travaillé beaucoup dans les écuries quand j’étais toute jeune. Je porte à cet animal un amour inconditionnel», précise l’artiste-peintre. Ses tableaux sont exposés depuis onze ans à la galerie d’art Guylaine Fournier, à Baie-Saint-Paul, à Charlevoix, à Magog, et à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Publicité

Défiler pour continuer

Expérience unique 

Durant trois ans, Josée Robitaille a eu la chance d’œuvrer pour Cavalia. Grâce à des expositions à l’étranger, cette dernière a réussi à se faire une réputation internationale récoltant des prix, des médailles, puis de la reconnaissance dans son domaine.

Pendant trois ans, l’artiste-peintre a fait de belles rencontres déterminantes dans son parcours. Grâce au spectacle équestre qui a fait une tournée nord-américaine et qui s’est arrêté en Chine, ses œuvres ont voyagé. Une rencontre marquante s’est produite au salon du cheval, alors qu’une personne a approché Josée Robitaille pour ce projet d’exposition avec Cavalia.

Ses tableaux ont l’occasion de se promener dans différents pays grâce à tournée de Cavalia. Ses œuvres se retrouvent près de sept autres artistes de la galerie VIP. Membre de l’Institut des arts figuratifs (I.A.F.), du Mondial Art Academia (MAA) et également du Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ), Mme Robitaille a reçu différentes récompenses au cours de sa carrière.

« C’est l’aboutissement d’un travail assez ardu », souligne-t-elle. En rejoignant le MAA, l’artiste-peintre a la chance d’exposer dans différents pays et c’est l’opportunité de faire rayonner son travail, puis de remporter des bourses, des prix, des médailles et obtenir une reconnaissance.

« Il y a des choses qui se produisent depuis quelques années et je me dis, mais qu’est-ce que j’ai fait? C’est incroyable , s’exclame-t-elle.

Chevaux

©Photo gracieuseté - Josée Robitaille - L'Express Montcalm

L’artiste a travaillé pendant trois ans pour Cavalia.

Point d'ancrage 

Se déplaçant beaucoup pour prendre ses propres photos de chevaux, la grande passionnée a pu se faire connaître dans des « Salons de chevaux». Elle s’y est fait remarquer grâce à son travail.

« Le cheval est un animal complexe. C’est un peu comme le visage humain, on a besoin de référence pour bien le respecter», admet Mme Robitaille. Une autre petite partie de ses œuvres est créée à partir de son imagination et de son talent.

Une de ses collections, « En attendant mon rêve», représente cette portion de créativité et de liberté. D’ailleurs, elle planche toujours au moins sur dix tableaux en même temps et n’hésite pas à vaguer entre son imagination et ses photos pour perfectionner son art.

Sa démarche de travail l’amène à s’imprégner de la douceur du cheval et de la proximité avec ce dernier. Cet amour pour cet animal, Josée l’a toujours eu. Mère de quatre enfants, l’artiste indique que l’une de ses filles possède aussi ce talent naturel. Tournée vers le futur, Josée Robitaille aimerait trouver une autre galerie pour continuer à faire connaître son travail et le faire rayonner.

Chevaux

©Photo gracieuseté - Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Pour arriver à peindre des chevaux avec justesse, l’artiste puise son inspiration grâce à des photos.

Une expérience unique 

Durant trois ans, Josée Robitaille a eu la chance d’œuvrer pour Cavalia. Grâce à des expositions à l’étranger, cette dernière a réussi à se forger une réputation internationale récoltant des prix, des médailles et de la reconnaissance dans son domaine.

Mme Robitaille est maintenant membre de l’Institut des arts figuratifs (I.A.F.), du Mondial Art Academia (MAA) et également du Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ). «C’est l’aboutissement d’un travail assez ardu», souligne-t-elle.

Au-delà de la passion 

À l’avis de Josée Robitaille pour être un bon artiste et exceller, il faut avoir du talent, mais également de l’imagination, ainsi que la maîtrise des différentes notions. C’est notamment sur ces critères que s’arrêtent les jurys pour observer le travail des artistes. Au tout début de sa carrière, l’amoureuse des chevaux a étudié pour devenir designer de mode.

Parallèlement à sa table à dessin, Mme Robitaille avait son chevalet pour peinturer. Elle s’est bâtie une solide réputation et s’est lancée dans la confection de manteaux, chapeaux, literie et coussins. Mais rapidement, elle savait qu’elle voulait peindre et travailler avec les chevaux.

L'effet de la pandémie 

Le confinement a permis à Josée Robitaille d’élargir son créneau. Elle s’est mise à peindre des taureaux. Ses toiles connaissent d’ailleurs du succès. Elles ont été exposées dans un bistro à Saint-Jean-sur-Richelieu.

« J’ai eu plein de commentaires. Il y a plusieurs personnes qui sont intéressées à mes taureaux. Je dis que c’est l’effet secondaire de la pandémie. Ce fut très bénéfique», termine-t-elle.

Rebel

©Photo gracieuseté - Josée Robitaille - L'Express Montcalm

Le tableau Rebel a remporté la médaille d’or à la 50ème exposition internationale du Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec (CAPSQ)en France.

Par ailleurs, l’artiste en a profité pour peindre des bêtes à cornes lui permettant d’élargir son art. « Ça fonctionne super bien. On dirait que les gens se reconnaissent à travers le message », explique celle qui avoue avoir écouté ses émotions.

Pour en savoir plus sur l’artiste-peintre, on consulte sa page Facebook Josée Robitaille artiste-peintre. Un site web est également disponible https://www.joseerobitaille.com/ et on peut la rejoindre au 514 658-5140.  

Commentaires

24 septembre 2020

Josée Robitaille

Bonjour belle Sarah-Élizabeth! Je te remercie infiniment pour ce beau reportage...Tu as très bien su mettre en mot un long parcours en une belle histoire agréable à lire...Du fond du coeur...Un énorme merci! Mais une petite chose...mon numéro de téléphone est 514-658-5140 non pas (450)

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média