Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

31 juillet 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La MRC de Montcalm soucieuse de son environnement

Un partenariat est confirmé avec la Bourse Scol’Ère

Abre

©Depositphotos - L'Express Montcalm

La MRC de Montcalm s’associe à la Bourse Scol’Ère.

La MRC de Montcalm s’associe à la Bourse Scol’Ère. Ce partenariat vise à compenser ses gaz à effet de serre. Soucieuse de l’environnement, la MRC de Montcalm à multiplier les initiatives environnementales depuis quelques années.  

Lors des dernières années, elle a mis en place un comité environnemental et a eu recours à un expert-conseil dans ce domaine. La dernière initiative à suivre, s’attarder à la compensation des gaz à effet de serre (GES). Différentes idées peuvent être priorisées pour compenser les GES, comme planter des arbres sur un terrain. Il est également possible de compenser les émissions partiellement ou en totalité.

On peut se tourner vers l’efficacité énergétique, la substitution pour des énergies renouvelables, des nouvelles technologies dans le domaine de production industrielle, la sensibilisation d’individus, etc. Pour se faire, il est essentiel que la compensation soit auditée par un organisme reconnu qui doit aussi être certifié Gold Standard.

Du côté de la MRC de Montcalm, on comptabilise que celle-ci aurait émis un peu plus de 96 tonnes de CO2 éq en 2019, selon le calculateur développé par le Fonds d’action québécois pour le développement durable pour mesurer les réductions induites.

Pour compenser ses GES, la MRC de Montcalm a décidé de se tourner vers la Bourse Scol’Ère. Celle-ci a pour mission d’engendrer de véritables changements comportementaux durables dans le cadre de la lutte aux changements climatiques.

On retrouve les Crédits carbone éducatifs TMqui sont des émissions de GES évitées par les nouvelles habitudes de vie écoresponsables. Celles-ci sont réalisées par les jeunes, leur famille et les participants du volet Je m’engage TM. La compensation carbone permet d’atténuer l’empreinte écologique.

C’est grâce à celle-ci qu’il est possible de financer un programme éducatif créatif et positif dans les écoles primaires du Québec. Le processus est validé par le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) et pour la région, c’est l’organisme Conseil régional en environnement de Lanaudière (CREL) qui en est l’organisme parrain.

Pour en savoir plus, on consulte boursescolere.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média