Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 juillet 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Un soutien financier pour les victimes d’actes criminels

Développement de services

CALACS

©Gracieuseté

Le CALACS Le Chrysalide souhaite former les différents intervenants qui œuvrent auprès des personnes victimes de violence sexuelle.

Le Centre d'aide et de lutte aux agressions à caractère sexuel (CALACS) Le Chrysalide, bénéficiera d’une subvention gouvernementale de 50 000 $ afin d’aller de l’avant avec son projet qui consiste à former les différents intervenants qui œuvrent auprès des personnes victimes de violence sexuelle.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, en a récemment fait l’annonce au nom du ministre de la Justice et procureur général du Québec, Simon Jolin-Barrette.  

 

« Par l’octroi de cette aide financière, le gouvernement du Québec réitère son soutien aux personnes victimes d’actes criminels de notre région. Je remercie le Centre d'aide et de lutte aux agressions à caractère sexuel (CALACS) Le Chrysalide pour son engagement dans l’accompagnement des personnes victimes. », a souligné le ministre Fitzgibbon par voie de communiqué.

 

Cette initiative régionale a été retenue dans le cadre de l’édition 2019-2020 du Programme de subvention pour favoriser la recherche, l'information, la sensibilisation et la formation en matière d'aide aux victimes d'actes criminels. Elle contribuera au développement de services, de connaissances et d’expertise pour venir en aide aux personnes victimes d’actes criminels dans la région.

 

À l’échelle provinciale, le gouvernement du Québec a octroyé une somme de 1 521 860 $ pour soutenir 17 projets.

 

« L’amélioration de l’accès à la justice et de la confiance des citoyens envers le système de justice québécois font partie de mes priorités et j’entends poursuivre le travail entamé par ma prédécesseur, la ministre Sonia LeBel, à cet effet, a pour sa part indiqué le ministre Jolin-Barrette. L’aide financière annoncée aujourd’hui s’inscrit parfaitement dans cette logique. Le gouvernement du Québec est fier de soutenir les organismes qui accompagnent et assistent au quotidien les victimes d’actes criminels dans leurs démarches auprès de la justice québécoise. »

 

Un Fonds qui date de 1988

 

Les sommes octroyées dans le cadre de ce programme proviennent du Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels (FAVAC). Ce fonds spécial, notamment destiné au financement de projets, a été institué au ministère de la Justice du Québec en 1988. Ses revenus proviennent principalement de sommes perçues à la suite d'infractions aux lois pénales québécoises et au Code criminel, ainsi que de sommes liées au partage des produits de la criminalité.

 

Les projets retenus dans le cadre de l’édition 2019-2020 du Programme de subvention pour favoriser la recherche, l'information, la sensibilisation et la formation en matière d'aide aux victimes d'actes criminels visent l’une des problématiques prioritaires du Programme, soit les violences subies par les personnes autochtones, les violences sexuelles ou la violence conjugale.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média