Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

24 juin 2020

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Quelques employés et résidents infectés par la COVID-19

CHSLD Saint-Antoine-de-Padoue

Personne âgée

©Depositphotos - L'Express Montcalm

À ce jour, cinq membres du personnel et six résidents demeurent touchés par la COVID-19 au CHSLD Saint-Antoine-de-Padoue.

La situation s’améliore de jour en jour au CHSLD Saint-Antoine-de-Padoue, à Saint-Lin-Laurentides. Le personnel et les résidents n’ont pas été épargnés par la COVID-19, mais le pic est heureusement passé.

À ce jour, cinq membres du personnel sont absents en raison d’un diagnostic du virus et six résidents demeurent affectés par la COVID-19.

« Il s’agit des cas de COVID positifs, mais ils vont bien », indique la directrice adjointe des soins infirmiers, Nadia Perreault, du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière. Au début du confinement, ce sont près de trente employés de tous les quarts de métiers et 36 résidents qui ont été affectés par la COVID-19.

Tous sur le même étage 

Afin de limiter la propagation du virus, une zone rouge a été mise en place pour rapatrier les usagers contaminés sur un même étage. « Au Centre Saint-Antoine-dePadoue, ça s’est limité qu’à un étage seulement », précise Nadia Perreault.

Ayant visité le centre tout récemment avec son équipe, la directrice adjointe des soins infirmiers du CISSS Lanaudière a mentionné que maintes mesures ont été implantées pour circonscrire la COVID-19. Dès l’accès à l’entrée, on doit remplir un questionnaire concernant son état de santé. Cette étape s’applique autant aux employés, qu’aux proches-aidants qui rendent visite à un résident.

« On demande de prendre la température à la maison et une prise de température frontale est faite à ce moment-là », détaille-telle. Également, on mise sur l’hygiène des mains, la distribution des masques s’effectue dès l’entrée dans le CHSLD et on préconise la distanciation sociale. Des uniformes sont aussi fournis pour le personnel. »

Dédiés à l'unité 

Les membres du personnel sont attitrés à une seule unité. Pour les employés œuvrant au sein des unités rouges, ils doivent enfiler l’équipement, en plus du port du masque et de la protection oculaire.

« Dès qu’un employé est à moins de deux mètres d’un usager, on porte la protection oculaire. On peut être appelé à mettre un équipement de protection supplémentaire », soutient-elle.

Limitations 

Les directives sont appelées à être modifiées selon la Santé publique. « À l’état actuel, les repas sont pris davantage dans les chambres. On permet également la distanciation entre les usagers. On a refait l’aménagement physique des salles à manger pour permettre la distanciation du deux mètres », explique Mme Perreault.

Dans ce CHSLD, on comptabilise 108 résidents et trois étages. Nadia Perreault a remarqué que le personnel est vigilant et bienveillant. « Les employés se corrigent entre eux. Je félicite les équipes. On voit vraiment la bienveillance de tout le monde », exprime-t-elle.

Le personnel observe une amélioration de la propagation de la COVID-19 dans la résidence. « Toutes les interventions qu’on met en place servent à s’assurer de la sécurité de tous », explique Mme Perreault. À son avis, il y a une nette amélioration et le virus se stabilise. Rappelons que le dernier cas de résident positif touché par la COVID-19 date du 29 mai dernier. La situation demeure sous contrôle.

 « Il y a un suivi des symptômes sur chaque étage. Ce n’est pas parce que c’est regroupé à un étage que les autres ne sont pas surveillés », fait-elle savoir. « Le CHSLD applique l’ensemble des mesures de protection recommandées par le MSSS et la DRSP afin d’assurer la santé et la sécurité de ses résidents et de ses employés », déclare l’agente d’information du Service des communications, Hélène Gaboury du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière.

Commentaires

24 juin 2020

Ginette Labrie

Les employés du CHSLD St-Antoine de Padoue ont travaillé avec tout leur savoir, leur coeur, leur courage....de vrais Pro....merci à vous tous d'avoir si bien pris soin de tout ce beau monde, dont mon conjoint. À date d'aujourd'hui, soit le 24 juin, aucun cas positif....Merci encore.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média