Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 juin 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Les leaders religieux du Québec réagissent à l’autorisation de rouvrir les lieux de culte

Déconfinement

Église

©(Photo archives)

Le protocole soumis par la Table interreligieuse de concertation a été approuvé.

Les leaders religieux du Québec se réjouissent de l’annonce par le premier ministre François Legault de l’autorisation de rouvrir les lieux de culte. Cette annonce suit l’approbation par la Santé publique de la version finale d’un protocole conjoint soumis au début du mois par la Table interreligieuse de concertation.

Ce protocole prévoit des règles strictes que les groupes religieux auront à respecter pour assurer la protection de la santé de leurs membres et prévenir toute propagation du virus au cours des activités religieuses. Les églises, synagogues, mosquées et autres s’affairent déjà à les appliquer, chacune à son rythme.

La crise a donné l’occasion à des leaders religieux de différents horizons de se rapprocher, de discuter et de parler d’une seule voix aux autorités gouvernementales. La crise a également mis en évidence une profonde méconnaissance des religions et des bienfaits qu’elles procurent à des centaines de milliers de personnes au Québec. La Table de concercation trouve regrettable que l’autorisation de rouvrir les lieux de culte ait été retardée par cette méconnaissance.

Dans leurs religions respectives, les croyants trouvent des propositions de sens, des ressources morales et spirituelles et un soutien communautaire qui contribuent à leur bien-être. Plusieurs ont grandement souffert du confinement, malgré les mesures d’atténuation adoptées par plusieurs communautés. La réouverture des lieux de culte leur permettra de renouer avec des services qu’ils estiment « essentiels » et de renforcer les motivations qu’ils y puisent pour participer activement à la construction d’une société fondée sur la justice, la solidarité et la paix.

Compte tenu de ces enjeux, les leaders religieux comptent poursuivre l’expérience de la table de concertation et en faire un forum permanent de dialogue aussi bien entre les groupes religieux qu’avec les autorités gouvernementales et avec la société québécoise en général.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média