Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

01 avril 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Un premier cas de COVID-19 confirmé chez Olymel, à Saint-Esprit

Dossier dans les mains de la santé publique

Olymel

©Gracieuseté

L'usine de Saint-Esprit demeure ouverte à ce jour.

Un premier cas de coronavirus a été confirmé à l’usine Olymel de Saint-Esprit aujourd’hui, 1 avril. Rappelons qu’il y a quelques jours à peine, l’entreprise fermait son usine de Yamachiche qui était touchée par le même fléau.

Rejoint par le journal, Richard Vigneault, responsable des communications chez Olymel, indique qu’en plus du cas positif confirmé, d’autres résultats de tests sont attendus. « Le dossier est dans les mains de la santé publique qui se charge de l’investigation. De notre côté, nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que les gens qui ont été en contact avec la personne touchée soient en isolement préventif et testés par la suite. »

 

De plus, depuis le début de la semaine, l’usine de Saint-Esprit a cessé le transport des travailleurs en provenance de Montréal. Il n’y a donc aucune navette qui assure les déplacements en ce moment. Ainsi, il y a un ralentissement au niveau de l’usine; M. Vigneault précise que cela représente environ 30 %.

 

Plusieurs autres mesures sont mises de l’avant pour assurer la distanciation des employés. Par exemple, des roulottes sont rendues accessibles aux travailleurs afin de leur offrir des espaces supplémentaires pour le dîner. De plus, la désinfection du matériel est doublement recommandée.

 

Olymel étant considérée comme un service essentiel puisqu’elle fournit des aliments, l’entreprise rappelle que les produits qu’elle distribue continuent de rencontrer des normes strictes en ce qui a trait au contrôle de la qualité et de salubrité des aliments.

Commentaires

1 avril 2020

Eric

Présentement on roule encore à au moins 70 pourcent deplus on nous donne aucun communiquer écrit concernant le ou les cas les contremaîtres et employés de bureau on eu des communications mais pas les syndiquers en plus on nous oblige à porté une cagoule en coton qui protège en rien on risque plus de se contaminer nous meme. L'ambiance est vraiment néfaste pour le moral des employés nous sommes considéré essentiel par le gouvernement mais moi je me sens plus en danger que essentiel

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média