Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

24 mars 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Bilan du 24 mars : 55 cas dans Lanaudière

Retour sur les faits survenus à Lavaltrie

COVID-19

©Depositphotos

Les professionnels de la santé sont à pied d’œuvre pour mettre un frein à la propagation du virus.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière confirme que ses équipes sont à pied d’œuvre pour assurer la sécurité de la population et le traitement des personnes infectées par la COVID-19. En date d’aujourd’hui, le mardi 24 mars, on compte 55 cas dans Lanaudière, soit cinq de plus qu’hier.

Dans la région, 53 % des cas sont en provenance du nord de Lanaudière, pour 47 % du côté sud. Ce sont 30 % des cas confirmés qui concernent des patients âgés de 70 ans et plus. 

 

Le premier ministre Legault l’a confirmé en conférence de presse, si le nombre de cas recensé a drastiquement monté depuis les derniers jours, c’est que la méthodologie pour les compter a changé, notamment. En effet, les centres hospitaliers qui décèlent des cas positifs ne sont plus dans l’obligation de faire valider leurs échantillons par Québec.

 

Le CISSS de Lanaudière précise pour sa part que dès qu’un cas est identifié, la santé publique intervient. Premièrement, on communique avec la personne infectée afin de faire l’enquête nécessaire pour retracer ses contacts étroits et leur donner les consignes recommandées; l’isolement à domicile, la surveillance des symptômes et la référence pour un test diagnostique si des symptômes se manifestent. L’explication des mesures d’hygiène à respecter est également rappelée et un lien est fait avec les milieux de soins pour y retracer les contacts à ce niveau.

Dans la résidence de Lavaltrie

 

En ce qui a trait au premier cas de COVID-19 survenu à la résidence EVA, à Lavaltrie, le 16 mars dernier, le CISSS de Lanaudière rappelle quelques faits. La personne touchée n’avait pas voyagé, mais avait été en contact avec des personnes qui avaient voyagé à l’étranger et qui se sont avérées par la suite positives au coronavirus. Ces dernières ont donc ensuite reçu les directives d’isolement.

 

Par la suite, avec la déclaration ultérieure d’autres cas à cette résidence, la Direction de santé publique a émis au responsable des lieux des consignes plus strictes, telles que l’isolement des résidents à leur appartement et la surveillance des symptômes chez les travailleurs. Des agents de sécurité demeurent à ce jour sur place afin de faire respecter ces consignes.

 

Le 21 mars, la directive de confinement devenait obligatoire. La Direction de santé publique communique chaque jour avec les résidents pour vérifier si des symptômes se manifestent et un support psychosocial est offert.

 

Le CISSS de Lanaudière précise que les tests de dépistage à tous les résidents ne sont pas requis puisqu’ils ne sont indiqués qu’en présence de symptômes. Les informations concrètes du nombre de personnes hospitalisées avec un test positif demeurent pour leur part de nature confidentielle.

 

Rappelons que quatre décès en lien avec la COVID-19 ont été signalés à cette résidence depuis le début de la crise. 

mains ainés

©Photo Gracieuseté

La première personne touchée n’avait pas voyagé, mais avait été en contact avec des personnes qui avaient voyagé à l’étranger et qui se sont avérées par la suite positives au coronavirus.

Suivez l’évoluation des nouveaux cas par région ici : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/situation-coronavirus-quebec/

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média