Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

24 mars 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Bébé après 40 ans: quels sont les risques?

Techniquement, les femmes peuvent avoir des enfants naturellement jusqu’à leur ménopause soit 50 ans environ. Cette alarme biologique coïncide de plus en plus avec l’évolution des modes de vie dans notre société aujourd’hui. Néanmoins, une grossesse tardive présente plus de risques. Quand considérer que la grossesse est tardive et à quoi expose-t-elle pour la maman et le bébé ?

Qu’est-ce qu’une grossesse tardive ?

Après 45 ans, on considère que la grossesse est tardive. Mais la tendance se confirme de plus en plus, pas seulement au Québec, et c’est de plus en plus souvent la première. La principale raison est que la contraception conjuguée à l’accès aux études supérieures et la volonté de construire d’abord sa carrière professionnelle ont reculé l’âge de la maternité. Par ailleurs, les mariages plus tardifs ou les deuxièmes unions sont un paramètre important dans la décision de fonder une famille après 40 ans. Enfin, les progrès de la médecine, de la prise de médicament pour ovuler à la procréation médicalement assistée facilitent la maternité à tout âge, d’autant que la fertilité commence à baisser à 35 ans. Ainsi, il n’est plus marginal de voir des mamans jusqu’à 50 ans donner naissance à un bébé.

Les principaux risques d’une maternité tardive

La surveillance des femmes enceintes après 35 ans est renforcée pour protéger l’enfant mais aussi les femmes souffrant de pathologies préexistantes telles que l’hypertension, le diabète, un fibrome, un problème cardiaque ou un problème de thyroïde. Des études montrent par exemple l’augmentation du diabète gestationnel dans les grossesses tardives sans compter le placenta praevia, une rupture ou un décollement partiel du placenta en fin de grossesse ou lors de l’accouchement.

Le risque de césarienne est également plus élevé lors de l’accouchement ainsi que les grossesses multiples puisque qu’avec l’âge, il devient plus courant que les femmes produisent deux ovules au lieu d’un par cycle.

Le risque d’une trisomie 21 augmente aussi avec l’âge du père et de la mère (1/28 à partir de 45 ans). Un dépistage est donc recommandé dès le début de la grossesse.

Enfin, le risque de prématurité et d’un poids inférieur à la moyenne augmente également.

Les joies de la maternité après 40 ans

Avoir un enfant à la maturité est en revanche une expérience extraordinaire. Les couples sont souvent plus stables sentimentalement et financièrement. Ils ont déjà construit leurs carrières et n’aspirent plus qu’à profiter des joies d’une vie de famille épanouie.

grossesse

©Photo: archives - Deposit

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média