Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

24 mars 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

4 conséquences du stress sur la santé

Le stress, lorsqu’il s’installe dans la durée, a des effets délétères sur la santé. A force, notre capacité à réagir diminue, le stress devient chronique et notre corps s’épuise. La nervosité, l’hypertension, la fatigue, voire la dépression s’installe sans compter les symptômes physiques et les pathologies associées. Le point sur les principales incidences du stress sur notre santé.

1)     Les douleurs physiques

En plus des éventuels troubles du sommeil et de la perte d’appétit, le stress est responsable de coliques, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires. D’ailleurs, il est incriminé dans la survenue du syndrome du canal carpien. Il est conseillé dans ce cas de consulter dès les premiers symptômes (engourdissement de la main, sensations de picotement ou de fourmillement, douleurs nocturnes,…) pour poser le diagnostic et soigner le tunnel carpien par un traitement non chirurgical. Le repos sera généralement conseillé, des exercices dans une clinique de physiologie et éventuellement le port d’une attelle la nuit.

2)     Les troubles émotionnels et intellectuels

Les sautes de l’humeur sont les signes les plus évidents des conséquences du stress : sensibilité et nervosité accrues, angoisse, pleurs, tristesse, mal être alternent avec des phases d’excitation. Dans le travail, la capacité de se concentrer diminue, les erreurs sont plus nombreuses, les prises d’initiatives diminuent. En réaction, la prise de produits comme le café, le tabac, les anxiolytiques, les somnifères ou même des stupéfiants contribuent à dégrader la santé. A terme, la personne stressée est victime d’un burn out et plonge dans la dépression nerveuse.

3)     Les maladies cardiovasculaires

Le stress a une incidence directe sur le cœur. En effet, les hormones du stress une fois libérées dans notre organisme vont accélérer le rythme cardiaque, augmenter la fréquence respiratoire et les contractions musculaires. Les risques cardio-vasculaires touchent davantage les salariés soumis à une forte pression ou une grande exigence de productivité.

4) Les troubles musculo squelettiques

Conséquences directes des symptômes physiques, les TMS atteignent majoritairement les membres supérieurs et le dos. Ils sont consécutifs à des mouvements trop répétitifs, des positions de travail inconfortables, des efforts intenses mais aussi à un manque de soutien social. Le risque d’accident devient accru. Pour les éviter, il faudrait mieux adapter les postes de travail et ménager des pauses régulières.

Si le stress provoque une bonne montée d’adrénaline, il faut qu’il reste ponctuel. A défaut, il est nécessaire de prendre des mesures rapidement en pratiquant des activités qui détendent : yoga, musique, marche, méditation pour se recentrer sur l’instant présent.

Stress

©Shutterstock

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média