Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

31 janvier 2020

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Lanaudois, prêts pour 28 jours de sobriété?

7e édition du Défi 28 jours sans alcool

José Gaudet

©Photo gracieuseté

Les fonds amassés dans le cadre du défi serviront à financer des ateliers de prévention offerts aux jeunes dans les écoles secondaires de la province.

SENSIBILISATION. Pour une 7e année, la Fondation Jean Lapointe s’apprête à donner le coup d’envoi au Défi 28 jours sans alcool. Pour la première fois, la Fondation accueille José Gaudet à titre de porte-parole officiel de sa levée de fonds la plus importante de l’année qui se tiendra du 1er au 29 février. L’objectif national est fixé à 550 000$. Dans Lanaudière seulement, plus de 12 000$ ont été amassés l’an dernier.  

En plus de poser un regard sur sa propre consommation et sur les bénéfices pour la santé de prendre une pause, le Défi 28 jours sans alcool permet à des milliers de jeunes à travers le Québec de recevoir des ateliers de prévention. Le don minimum de 28$ permet à deux jeunes de participer aux ateliers offerts gratuitement dans les écoles secondaires de la province.

 

« J’ai deux adolescents à la maison, de 15 et 17 ans, donc évidemment ça me touche », mentionne d’entrée de jeu le porte-parole José Gaudet. Si la conversation au sujet d’une consommation responsable a déjà été abordée à la maison, José Gaudet reconnaît l’importance d’avoir des intervenants spécialisés pour agir auprès des jeunes. Ses enfants ont eux-mêmes eu la chance de participer aux ateliers de prévention de la Fondation Jean Lapointe. Fils d’un père bon vivant qui avait tendance à lever le coude plus qu’à son tour, José Gaudet a opté pour la technique franc-jeu auprès de ses enfants. « Mon père était celui qui prenait un verre de trop dans les partys. Les enfants l’ont vu aller et je me suis servi de cet exemple pour leur montrer l’importance de ne pas dégénérer. Le prix à payer lorsqu’on boit trop n’est pas assez le fun pour le plaisir que ça procure sur le coup », partage-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

28 jours sans alcool

©Photo archives

Trois niveaux de participation sont offerts cette année.

Prendre soin de soi

En plus des efforts de sensibilisation faits auprès des jeunes avec les fonds amassés, le Défi génère des impacts non négligeables sur la santé. En éliminant l’alcool de notre régime quotidien, on obtient notamment un regain d’énergie, une meilleure qualité de sommeil, des effets bénéfiques sur les organes sollicités par la digestion et, par la bande, une perte de poids facilitée. « J’aime l’aspect de prendre soin de soi dans ce défi », confie M. Gaudet. Pour celui qui prépare des cocktails semaine après semaine sur les ondes de TVA à l’émission Ça finit bien la semaine depuis maintenant sept ans, il importe de s’arrêter à un moment dans sa vie pour poser un regard sur sa propre consommation. « On se rend compte de l’importance que prend notre consommation d’alcool », remarque-t-il. Bien qu’il n’ait jamais vécu personnellement de problématique avec l’alcool, il admet que son Martini du weekend lui manquera particulièrement durant le Défi.

 

José Gaudet aborde son rôle de porte-parole comme une opportunité de devenir le messager d’une réflexion collective sur notre capacité de gestion personnelle avec l’alcool. « Je ne suis pas là pour faire la morale. Socialement, je crois qu’il y a des effets positifs à consommer de l’alcool », nuance le porte-parole. Malgré qu’il remarque un changement important dans la façon de penser des gens de nos jours, celui qui a grandi à une époque où la consommation était banalisée est d’avis qu’il y a toujours une place de choix à accorder à la prévention des dépendances, de même qu’à la démonstration des effets positifs de la sobriété sur la santé. Depuis plusieurs années, c’est ce que la Fondation Jean Lapointe s’efforce de faire par le biais du Défi 28 jours sans alcool. Une plateforme interactive avec du contenu exclusif permettra notamment aux participants de soutenir leur effort pendant le défi, par l’entremise de jeux, de concours et d’un calendrier pour suivre l’évolution du mois.

 

Pour participer ou parrainer un participant, rendez-vous au www.defi28jours.com. Trois niveaux de participation sont offerts cette année. Le niveau bronze représente un engagement à ne pas consommer d’alcool du lundi au jeudi, le niveau argent fait référence à la fin de semaine sans alcool, tandis que le niveau or correspond à une abstinence totale d’alcool pour tout le mois de février.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média