Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

20 janvier 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

5 maladies dont les causes sont toujours méconnues de la science

Publireportage

GMFU

©Sophie Rouillard - L'Express Montcalm

Que leurs noms soient connus ou non, il existe des maladies sur lesquelles le mystère plane toujours. En voici 5 dont les cas sont néanmoins fréquents.

1. Le syndrome de la fatigue chronique

D’origine biologique et non psychologique, le syndrome de la fatigue chronique touche tout le monde, y compris les adolescents. Les symptômes sont révélateurs et surviennent brutalement : intense fatigue physique et mentale, difficultés de concentration, maux de tête et parfois douleurs musculaires. Ils persistent même après le repos pendant au moins 6 mois. Personne dans la communauté médicale n’est capable de fournir une explication sur ses causes (anomalies du cerveau, dérèglement hormonal ?). Il n’y a pas non plus de traitement.

2. La maladie de Dupuytren

La maladie de Dupuytren provient d’un épaississement de l’aponévrose palmaire provoquant une rétractation des doigts. Elle n’est pas douloureuse. Parmi les symptômes, on peut observer des nodules sur la paume de la main, des brides ou encore des capitons. On ne connaît pas ses causes, mais l’on sait soigner la maladie de Dupuytren. Elle peut parfois aussi toucher les pieds.

Publicité

Défiler pour continuer

3. La toux chronique

Au-delà de 1 mois, la toux devient chronique. La plupart du temps, les examens réalisés permettent de poser un diagnostic. Mais il existe des cas pour lesquels les causes restent mystérieuses. Une fois éliminées toutes les pistes, y compris un dysfonctionnement des cordes vocales, on évoque alors la toux psychogène. Elle nécessite une psychothérapie. Sa cause reste inconnue.

4. Les causes méconnues de l’obésité

L’obésité n’est pas seulement le résultat d’une mauvaise alimentation. Les causes peuvent être génétiques ou endocriniennes. Une hypothyroïdie ou encore une affection de la glande surrénale peuvent en être l’origine. Les changements hormonaux liés à l’âge accentuent également la prise de poids, de même que certains médicaments comme les corticoïdes ou les antidépresseurs.

 Mais il y a des cas où aucune explication ne peut être fournie. On suppose que des perturbateurs endocriniens non identifiés à ce jour, mais qui nous entourent interagiraient avec notre comportement alimentaire et notre propension à la sédentarité.

5. L’endométriose

C’est une maladie fréquente, mais peu connue, d’ailleurs elle est toujours diagnostiquée tard, à un stade avancé. Elle est chronique, touche une femme sur 10 et ses formes sont plurielles. On observe le plus souvent la présence de tissus qui se greffent en dehors de l’utérus, sur les organes génitaux, et même parfois sur la vessie et sur le tube digestif. Le problème est qu’il se comporte de la même façon que dans l’utérus : il se désagrège et saigne. De nombreuses théories ont fleuri sur le sujet, aucune n’a encore été sérieusement admise.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média