Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 janvier 2020

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

« Nous sommes liés à tout jamais, ils m’ont sauvé la vie »

Intervention du SSI Montcalm

Julie Deshaies SSI Montcalm

©Photo Pierre Laurent

Julie Deshaies doit sa vie à la rapidité d’intervention des pompiers du SSI Montcalm et de l’ensemble des intervenants qui l’ont pris en charge dans les minutes suivant son accident.

TÉMOIGNAGE. Le matin du 9 septembre dernier, Julie Deshaies était loin de se douter que sa vie changerait du tout au tout en allant chercher un simple café au restaurant Tim Hortons de Saint-Esprit. Au moment où elle sortait du commerce, une automobiliste a enfoncé la mauvaise pédale pour se stationner. Mme Deshaies n’a rien vu venir. Elle s’est retrouvée prisonnière entre le mur de la bâtisse et le pare-chocs du véhicule, mettant gravement sa vie en danger.

Quatre minutes. C’est le temps qu’ont mis les premiers répondants à se rendre sur les lieux de l’accident. Les pompiers Francis L’espérance, Jason Paradis, Carl Fortin et Olivier Lapointe du Service de sécurité incendie de la MRC de Montcalm ont su réagir rapidement pour freiner les saignements de la dame. « La garde interne accélère considérablement le temps d’intervention et réduit le risque de mortalité. Ces événements en sont un bel exemple », a confié le directeur du service par intérim, François Des Ruisseaux-Thivierge.

 

Le personnel du centre hospitalier est catégorique. Sans intervention rapide, Mme Deshaies aurait succombé à ses blessures. Après un long séjour à l’hôpital, de multiples fractures et opérations, Julie Deshaies tenait à rendre hommage aux personnes qui lui ont sauvé la vie. C’est à l’occasion d’une rencontre organisée à la caserne de Saint-Esprit le 15 décembre dernier qu’elle a raconté son histoire et remercié l’équipe qui est intervenue le jour de l’accident.

Accident Saint-Esprit Septembre 2019

©Photo archives - Pierre Laurent

Julie Deshaies s’est retrouvée coincée entre le mur de la bâtisse et le pare-chocs d’un véhicule après la fausse manœuvre d’une conductrice.

Liés à jamais

Compte tenu de l’importance des blessures infligées par l’impact, que Julie Deshaies soit toujours là pour raconter son histoire et qu’elle ait pu se tenir debout devant son auditoire à peine 3 mois après son accident relève presque du miracle. L’accident lui a causé quatre fractures du côté gauche de son corps, au bassin, au fémur, au tibia et au genou, en plus de sectionner l’artère principale du côté droit. Trois interventions chirurgicales et un pontage ont dû être pratiqués sur la patiente qui est demeurée hospitalisée jusqu’au 30 octobre. Emplie de gratitude pour avoir été sauvée, elle a souligné avec sincérité l’excellent travail des pompiers auprès d’elle, mais également de manière générale avec l’ensemble de la population. « Nous sommes liés à tout jamais, ils m’ont sauvé la vie », a déclaré avec émotion Julie Deshaies. D’origine amérindienne, la Calixtienne a remis un cadre illustrant deux mains qui se serrent, symbole des propos livrés à l’intention de ses sauveurs.

 

« Malgré l’émotion qui était très présente, la force que dégage cette femme est impressionnante », a partagé le directeur du SSI Montcalm. Il s’est par ailleurs dit touché d’avoir des nouvelles de Mme Deshaies. « Dans le cadre de notre travail, le dénouement n’est pas toujours heureux et la plupart du temps nous n’avons pas de suivi. C’est un baume que quelqu’un vienne nous raconter son histoire qui se termine bien », souligne M. Des Ruisseaux-Thivierge. Les pompiers de l’équipe d’intervention du 9 septembre ont reçu un certificat d’honneur soulignant leur travail remarquable. Pour sa part, Julie Deshaies s’est laissée émouvoir par l’accueil chaleureux des gens de la caserne. Après s’être vue souhaiter la bienvenue sous une pluie d’applaudissement, elle a partagé un touchant témoignage qui n’a laissé personne indifférent.  

Caserne Saint-Esprit SSI Montcalm Julie Deshaies

©Photo Pierre Laurent

La résidente de Saint-Calixte a eu droit à un accueil chaleureux de la part du personnel de la caserne de Saint-Esprit.

Longue réadaptation

Si la vie de Mme Deshaies a été sauvée, rien n’est gagné en ce qui concerne le fait de retrouver une vie normale. « Encore aujourd’hui, je me déplace en chaise et en béquille. Je ne peux pas mettre de poids sur ma jambe gauche », raconte la mère de cinq enfants âgés de 14 à 23 ans. Pour le moment, la Calixtienne qui était à l’emploi de l’entreprise Olymel basée à Saint-Esprit ne peut envisager de retour à l’emploi. Une longue année de réadaptation se dessine encore devant elle selon l’estimation des médecins. Au-delà de tout cela, elle ne peut même affirmer qu’elle pourra réintégrer le travail un jour. Les répercussions de l’accident sont considérables.

 

Malgré la médicamentation importante, la douleur est telle que Mme Deshaies peine à trouver le sommeil. Si l’implication de ses enfants auprès d’elle durant son hospitalisation et à son retour à la maison lui a été d’une aide précieuse pour remonter la pente, les événements ont laissé leurs traces. En plus des suivis médicaux pour sa condition physique, Julie Deshaies a entrepris des démarches de suivi psychologique afin de l’aider à surmonter les épreuves que la vie a mises sur son chemin depuis le 9 septembre dernier.

Commentaires

15 janvier 2020

Kim

Wow! Bravos à toute l'équipe qui a su faire un travail incroyable pour sauver cette dame, c'est curieux qu'on ne fait aucune mention de l'équipe paramédical qui a coordonnées l'intervention médicale et maintenue la dame en vie. Beau travail des. Gens de première ligne les paramedics qui sont formés pour ça il aurait été bien de les mentionner

15 janvier 2020

Maxime Roy

Bravo aux paramedics qui ont coordonnés l’intervention et qui l’ont maintenu en vie. Bravo aux pompiers d’avoir assisté les paramedics

15 janvier 2020

Marylou

Bravo aux premiers répondants pour l’excellent coup de main effectué rapidement en début d’intervention. Un énorme bravo pour l’équipe de paramédic qui a dû performer des soins tout au long de l’intervention jusqu’à l’arrivée de la patiente en centre hospitalier.

15 janvier 2020

Stéphane Lauzon

Les Paramédics ?? ils sont souvent absent lorsque les services d'incendies parlent de leurs interventions. Pourtant les Paramédics parlent souvent du travail "d'équipe" avec les différents intervenants. Ça n'enlève rien au geste posé par les Premiers répondants, mais ne reflète pas toute l'intervention. Je persiste et signe c'est un travail d'équipe du Premier intervenant (population) en passant par les Premiers répondants, policiers, Paramédics, infirmières, médecins, chirurgiens, inhalothérapeute, physiothérapeute. À bon entendeurs salut !

16 janvier 2020

Marc T

De bonne nouvelles sur l'état de santé de Mme Deshaies, un tel accident est difficile à surmonter. Bonne chance madame, je vous souhaite un rétablissement complet. Je tient à féliciter le témoin inconnue qui a su porter assistance avant l'arrivée de l'ambulance avec son équipe de paramédics qui ont prit charge et dirigé les opération débuté par le service de premier répondant. On oublie trop souvent la première personne sur les lieux qui a prit son courage à deux mains en se portant volontaire pour aider, poussant de côté sa peur parfois au détriment de sa propre sécurité. Bravo au service d'incendie et leur rôle de premier répondant, c'est important de leur donné ces accolade car ils ont trop souvent un rôle secondaire sur ce type d'intervention. Les policiers et les paramédic avec leur choix d'intervention et traitement font souvent toute la différence sans jamais demander de reconnaissance. Bravos à tout les intervenants, le témoin inconnue, policiers, pompiers, paramédics, vous pouvez tous être fiers du résultat

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média