Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 janvier 2020

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Rétrospective : Les événements marquants d'août

La communauté se mobilise pour Mélanie Cloutier

Mélanie Cloutier

©Photo archives

Mélanie Cloutier était prête à tout pour demeurer auprès de ses enfants le plus longtemps possible.

Au début du mois d’août, la communauté se mobilisait dans le but d’offrir un mariage digne de ce nom à une Alexinoise âgée de 38 ans atteinte d’une récidive agressive de cancer logée dans ses poumons. Mélanie Cloutier et Patrice Michaud se sont donc unis le 3 août, entourés de leurs quatre enfants et d’une centaine de leurs proches.

Dans un élan de solidarité, plusieurs entreprises locales ont ouvert leur cœur à la famille Cloutier-Michaud afin que Mélanie puisse réaliser son plus grand rêve, soit de s’unir à son conjoint Patrice. Grâce à leur générosité, tout a pu être mis en place rapidement. Après un appel lancé par l’entrepreneur derrière SonoLum, Daniel Jean, les offres ont fusé afin de proposer un bien ou un service gratuitement à Mélanie et à sa famille.

 

À l’annonce de sa récidive en mai 2019, le pronostic se révèle sombre. En l’absence de réponse aux traitements de chimiothérapie qu’elle doit recevoir, on donne deux mois à vivre à Mélanie. Malgré sa volonté viscérale de se battre pour rester le plus longtemps possible auprès de sa famille, Mélanie Cloutier s’est finalement éteinte le 16 octobre dernier.

 

Le ministre Garneau met un frein au projet d’aérodrome

aérodrome SRA

©Photo archives

Les citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan ont voté contre l’implantation d’un aérodrome sur le territoire.

Les citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan se sont prononcés massivement contre le projet d’implantation d’un aérodrome le dimanche 11 août. Lors du référendum tenu par la municipalité, 96% des votants se sont exprimés en défaveur du projet. Un peu plus de 52% des inscrits ont exercé leur droit de vote. L’annonce est tombée peu avant 22h au Camping Horizon où étaient rassemblés les élus du secteur et plus de 200 citoyens.

 

Les élus, la Coalition SRA et les citoyens en avaient ensuite appelé au respect de la démocratie de la part du gouvernement Trudeau. La municipalité, les représentants de la Coalition citoyenne et les députés en poste n’avaient alors ménagé aucun effort pour faire entendre la voix des Achiganois à Ottawa.

 

C’est finalement le 30 août que l’honorable Marc Garneau donne gain de cause aux citoyens de Saint-Roch-de-l ‘Achigan en émettant un arrêté interdisant la construction du projet d’aérodrome tel que présenté. Dans un communiqué, le ministre Marc Garneau évoquait des motifs d’intérêt public, ainsi que des lacunes relevées quant à la consultation entreprise par le promoteur.

 

Josiane Saucier présente la SCulture

SCulture

©Photo Marie-Christine Gaudreau

L’artiste jacobine a sollicité les dons auprès de la communauté afin de recueillir suffisamment de vieux objets métalliques pour créer une œuvre d’art d’envergure.

En août, la sculpteure jacobine Josiane Saucier réalisait une première œuvre collective qui intégrerait éventuellement le paysage de la municipalité de Saint-Jacques. Dans le but de mettre en lumière les sculpteurs québécois, Mme Saucier travaille en collaboration avec un artiste invité. Pour la première édition du projet, le sculpteur récupérateur professionnel Jean-Yves Côté s’est joint à Mme Saucier.

 

À l’aide des vieux objets de métal récupérés auprès de la communauté, les deux artistes ont donné vie à un imposant oiseau rare qui prend maintenant place dans l’Espace François Lanoue de la Maison de la Nouvelle-Acadie. Josiane Saucier et Jean-Yves Côté ont travaillé au montage de la SCulture devant le public durant deux jours à l’extérieur de la Maison de la Nouvelle-Acadie, les 14 et 15 août. La SCulture fut inaugurée un peu plus tard en septembre après quelques travaux de finition en atelier.

 

Dans la visée d’embellir la municipalité, le projet SCulture devrait être perpétré année après année afin de faire éclore des œuvres exclusives un peu partout dans le paysage.

 

Des traditions qui rassemblent toujours autant

Festival acadien Nouvelle-Acadie 2019

©Photo archives

Quelques centaines de participants se sont rassemblés à Saint-Liguori pour prendre part au grand tintamarre acadien.

La 19e édition du Festival acadien de la Nouvelle-Acadie a été couronnée de succès dans les quatre municipalités qui forment la Nouvelle-Acadie. L’organisation était heureuse de constater un haut taux de participation pour l’ensemble des activités du Festival, tant à Saint-Jacques, Saint-Alexis, Saint-Liguori et Sainte-Marie-Salomé.

 

Plusieurs centaines de personnes ont participé à l’une ou l’autre des activités que comptait la programmation bien garnie. Certains classiques du Festival acadien étaient de retour tels que le Salon des auteurs, la messe acadienne, le tintamarre et le souper de guédille au homard. Le comité organisateur a néanmoins mis la main à la pâte afin d’offrir des nouveautés aux festivaliers. Pour la première fois cette année, un atelier de cuisine acadienne adaptée au goût du jour était donné par Anne Godin.

 

Un spectacle musical a aussi eu lieu dans chacune des quatre municipalités. Le duo Lépine/Branchaud a performé à Saint-Alexis, la Sinfonia de Lanaudière a donné un concert fort apprécié à l’église de Sainte-Marie-Salomé, le spectacle Mouvance de Susie Leblanc a fasciné le public à la Salle Julie-Pothier de Saint-Jacques et Mathieu Gallant et le groupe hommage aux aînés de Saint-Côme ont clôturé le Festival tout en énergie à Saint-Liguori. En 2020, le Festival acadien de la Nouvelle-Acadie célèbrera son vingtième anniversaire.

 

Ève Gascon et Marianne Picard sur l’équipe nationale de hockey des moins de 18 ans

ève gascon marianne picard

©Photo archives

Marianne Picard et Ève Gascon ont été sélectionnées.

Hockey Canada a nommé 46 joueuses à l’équipe nationale féminine de développement du Canada et à l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada pour deux séries de trois matchs contre les États-Unis à Lake Placid, N.Y., qui se tenaient du 14 au 17 août.  Marianne Picard et Ève Gascon ont été sélectionnée pour faire partie de l’équipe.

 

Dans le cadre de la vitrine estivale d’Équipe Canada, un total de 88 joueuses avaient été invitées à participer au camp de sélection BFL de l’équipe nationale féminine de développement et au camp de sélection BFL de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans, qui comprenaient des entraînements sur et hors glace, des séances en classe et des tests de conditionnement physique.

 

En plus des matchs intra-équipes aux deux camps, le camp de l’équipe de développement comprenait des duels contre les formations nationales de la France et du Japon, ainsi qu’une équipe d’étoiles d'U SPORTS, tandis que les candidates à l’équipe des M18 ont affronté l’équipe nationale des moins de 18 ans de la Russie dans une série de matchs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média