Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 janvier 2020

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Rétrospective : Les événements marquants de juin

Saint-Roch-de-l’Achigan se lève contre le projet d’aérodrome

Aérodrome

©Photo archives

La municipalité estime qu’au moins 500 citoyens se sont présentés à la rencontre pour manifester leur désaccord au projet.

Après avoir essuyé un revers à Mascouche au terme d’une longue bataille juridique, les promoteurs de la Corporation de l’aéroport de Mascouche tentent maintenant de s’installer en bordure de l’autoroute 25 à Saint-Roch-de-l’Achigan. Le 20 juin se tenait une première séance d’information publique. Des centaines de citoyens se sont entassés dans le sous-sol de l’église pour manifester leur désaccord avec ce projet d’implantation d’un aérodrome.

Le promoteur, le nouvel OBNL Aérodrome Saint-Roch-de-l’Achigan présidé par Yvan Lambert, vise une relocalisation de l’aéroport de Mascouche sur un lot de terre présentement zonée agricole, en l’occurrence le lot 3 573 486. Le terrain en question fait face au Complexe JC Perreault. Les représentants de la Fédération de l’Union des producteurs agricole de Lanaudière ont déploré le fait que le promoteur se serve de la juridiction fédérale pour empiéter sur la zone agricole. Les citoyens de Saint-Roch-de-L’Achigan affirment se sentir muselés face à ce projet sur lequel ils n’ont aucun droit de regard ni aucun recours. C’est le début d’une longue saga qui tiendra les Achiganois en haleine durant tout l’été.

 

Sainte-Julienne ouvre les portes de son nouvel hôtel de ville

Hôtel de ville sainte-julienne

©Photo archives

Le prolongement de la bâtisse est réparti sur deux étages et offre une vue splendide sur l’église.

Trois ans après la perte de son hôtel de ville dans un violent incendie, c’est avec beaucoup d’émotions que la municipalité de Sainte-Julienne inaugurait le 6 juin son tout nouvel hôtel de ville situé en plein cœur de la ville au 2450, rue Victoria, face à l’église.

 

Des dizaines d’employés municipaux et des acteurs ayant contribué à la réalisation du projet sont venus célébrer la fin des travaux. L’édifice qui héberge les bureaux municipaux depuis les événements de mars 2016 a été agrandi et réaménagé pour optimiser le fonctionnement des différents services municipaux, mais surtout pour les regrouper. Certains services qui avaient dû élire domicile ailleurs, faute d’espace, ont enfin pu être rapatriés.

 

Un fonds de 250 millions pour les agriculteurs

François Legault

©Photo archives

Le premier ministre du Québec, François Legault, et André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, annoncent la création d’un fonds de 250 millions pour les agriculteurs du Québec.

Le premier ministre du Québec et député de L’Assomption François Legault, en présence du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation André Lamontagne et des élus locaux, confirme la création du Fonds d'investissement agricole, à hauteur de 250 millions de dollars. Cette importante annonce s’est déroulée à la ferme Goulet qui est établie à L’Assomption depuis 1946.

Ce fonds permettra d'appuyer les initiatives privées afin de générer 1,2 milliard de dollars d'investissements dans le secteur agricole au Québec, d'ici cinq ans. Le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) remplit ainsi un engagement en consacrant 50 millions de dollars annuellement à ce nouveau fonds, qui rehaussera considérablement le niveau de richesse du Québec.

Pour François Legault, il est important de préciser que cet investissement permettra aux entreprises du secteur agricole et agroalimentaire d'améliorer leur productivité, de réduire leurs coûts de fonctionnement, d'innover et d'adopter des pratiques plus responsables. Concrètement, le Fonds d'investissement agricole pourrait appuyer, au total, près de 3 300 projets, générant ainsi des investissements privés de 950 millions de dollars d'ici cinq ans.

 

Début des travaux de réfection du Rang Double à Saint-Liguori

Saint-Liguori annonce rang double

©Photo archives

Les travaux de réfection du Rang Double se sont mis en branle au début du mois de juin.

En juin, débutait les travaux de réfection de la chaussée du Rang Double à Saint-Liguori. L’annonce a été faite par la mairesse de la municipalité, Ghislaine Pomerleau, en conférence de presse le 27 mai. La réalisation du projet attendu dans la région est estimée à 2,6 M$ et comprend également la réfection de la rue Héroux.

L’état de la chaussée se dégradait à vue d’œil depuis un certain temps et le besoin de réparations se faisait de plus en plus sentir. La patience et le travail acharné de la municipalité dans ce dossier ont permis d’obtenir une subvention de 1 984 760$, soit 75 % de la somme totale requise. Cette subvention a été octroyée dans le cadre du programme Réhabilitation du réseau routier local, volet Redressement des infrastructures routières locales.

 

Année record pour le Relais pour la vie

Relais pour la vie

©Photo archives

Au matin de l’événement, 188 125 $ avaient été amassés. Le compteur continue de grimper.

La cinquième édition du Relais pour la vie de Saint-Lin-Laurentides a été couronnée de succès, alors que ce rassemblement record a permis d’amasser la somme de 188 125$ pour la recherche sur le cancer. L’engouement qu’a suscité l’événement qui se tenait le 1er juin au parc Ovila-Bernier vient confirmer que la vie est plus grande que le cancer pour les résidents de Montcalm. Après la clôture de l’événement, les dons continuaient d’affluer.

L’organisation a surpassé l’objectif fixé à 180 000$ qu’elle qualifiait d’ambitieux. Si on attendait 32 équipes, il y en a finalement 34 qui ont participé à la marche de 12 h.  Un total de 370 marcheurs ont pris d’assaut la piste le temps d’une nuit. À relais ou côte à côte, les participants de chacune des équipes ont marché pour faire avancer la rechercher contre le cancer.

L’édition 2019 fut riche en émotion, alors qu’un hommage spécial a été rendu à un employé de longue date de la Ville, Claude Dugas, qui a perdu son combat contre le cancer. L’envolée de papillons et la marche des survivants furent également des moments particulièrement touchants du rassemblement.

 

Un café chat voit le jour à Saint-Lin-Laurentides

Café chat

©Photo archives

Marieke Beausoleil et son équipe vous servent des boissons véganes de première qualité chez O’Chat Latté.

Il est dorénavant possible d’aller siroter son café d’une main tout en caressant un chat de l’autre à Saint-Lin-Laurentides. En effet, le 8 juin dernier, la Société protectrice des animaux (SPA) Régionale faisait le lancement officiel du premier café chat dans la région, le O’Chat Latté.

 

En complémentarité avec la mission de la SPA Régionale, le café chat permet de libérer de l’espace pour accueillir plus d’animaux dans l’établissement. De plus, tous les chats qui déambulent dans le charmant petit café situé au 1728, route 335 sont prêts pour l’adoption. Huit petites boules de poils séjournent à la fois au O’Chat Latté et attendent de vous rencontrer.

 

Le comité d’embellissement de Saint-Alexis fait peau neuve

Comité d'embellissement

©Photo archives

Le comité d’embellissement de Saint-Alexis a fait l’annonce de l’ajout d’un volet environnemental à sa mission en conférence de presse le 7 juin dernier.

En conférence de presse le 7 juin dernier, la municipalité de Saint-Alexis a dévoilé la nouvelle image de son comité d’embellissement. Un volet environnemental vient se greffer à la mission de l’organisation qui adopte le nom de Comité d’embellissement et d’environnement de Saint-Alexis.

La présidente du comité Raphaëlle Mailhot en a fait l’annonce au parc Alice Simard. L’idée est née de l’intérêt d’une citoyenne pour la cause environnementale. Christiane Pelletier a approché les membres pour leur proposer l’ajout d’une touche verte au comité déjà existant. Depuis, Mme Pelletier s’est jointe aux administrateurs avec le mandat du volet Environnement.

 

Dans les prochains mois et les prochaines années, le Comité d’embellissement et d’environnement vise à favoriser la diminution des déchets à usage unique, à développer une politique pour les couches lavables, à mettre en place des activités de type bazar pour assurer une deuxième vie au plus grand nombre d’objets possibles et à mettre en place des conférences pour informer les gens et faire la promotion d’un virage vert. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média