Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 novembre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Luc Thériault sera la voix du Bloc en matière de santé

Cabinet fantôme du Bloc Québécois

Luc Thériault

©Photo gracieuseté

Luc Thériault a été réélu pour un second mandat le 21 octobre dernier.

POLITIQUE. À la suite de l’élection qui couronnaient gagnants 32 députés du Bloc Québécois, le chef Yves-François Blanchet n’a pas tardé à se mettre au travail. Il présentait le 4 novembre son cabinet fantôme. Le député de Montcalm, Luc Thériault hérite des dossiers de la santé et de la réforme des institutions démocratiques.

« Je remercie mon chef, Yves-François Blanchet, pour la confiance dont il me témoigne en me confiant deux dossiers phares de notre plate-forme électorale », souligne d’emblée le député. En matière de santé, M. Thériault défendra deux priorités : le rétablissement des transferts en santé et l’abolition du critère de « mort naturelle raisonnablement prévisible » de la loi fédérale Mourir dans la dignité.

 

En ce qui a trait aux transferts, le député souhaite aller chercher 1 G$ de plus pour le Québec la première année de correction et atteindre 5,3 G$ la quatrième année. « Nous devons rétablir les transferts de 3 à 6% pour atteindre 25¢ dans la piastre. Coupés par le gouvernement conservateur d’Harper et non corrigés par les libéraux, nous nous dirigeons vers 18¢ dans la piastre. C’est un rattrapage et un retour nécessaire de notre argent afin de mieux répondre aux besoins des personnes vulnérables, malades et isolées, notamment en matière de soins à domicile », a-t-il déclaré.

À propos de l’aide médicale à mourir, M. Thériault remarque des lacunes dans le critère actuel qu’il qualifie d’inhumain. Pour le Bloc Québec, la loi Mourir dans la dignité devrait être accessible à un public large regroupant notamment les personnes vulnérables aux prises avec des maladies irréversibles qui leur causent des souffrances intolérables. Il apparaît inconcevable pour le député que ces personnes soient contraintes d’aller devant les tribunaux ou à faire une grève de la faim pour avoir accès à l’aide médicale à mourir.

 

Financement de l’État

Dans le dossier de réforme des institutions démocratiques, Luc Thériault travaillera de façon prioritaire au rétablissement du financement de l’État. « C’est primordial de rétablir le financement de l’État par vote reçu dans la boite de scrutin, comme c’est le cas à Québec et comme c’était le cas jusqu’à ce que les conservateurs de Harper abolissent cette mesure en 2011. C’était une façon équitable de faire en sorte que l’électeur ne perde pas son vote totalement lorsqu'il vote par conviction dans un comté réputé perdu à l’avance », expose le député de Montcalm. Il s’agit également d’une mesure importante pour permettre aux plus petits partis d’avoir les fonds nécessaires pour faire valoir leur point de vue entre les scrutins.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média