Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 novembre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Le Schéma d’aménagement enfin approuvé

Dénouement d’un dossier de longue haleine

Schéma d'aménagement

©Photo gracieuseté

Le conseil des maires et mairesses de la MRC de Montcalm a reçu le, tant attendu, Schéma d’aménagement et de développement révisé signé par la ministre Andrée Laforest.

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE. Après plusieurs années de travail, le Schéma d’aménagement et de développement révisé (SADR) de la MRC de Montcalm a finalement été approuvé par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les importantes modifications apportées au document sont entrées en vigueur le 4 novembre. Le préfet de la MRC de Montcalm, Pierre La Salle, s’exprime sur l’annonce de cette nouvelle tant attendue.

Après sept années de travail acharné, la signature ministérielle apposée au document atteste officiellement la conformité du SADR aux dernières orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire. Elle signe également le dénouement d’un dossier de longue haleine qui avait pour but de propulser le développement économique de la MRC de Montcalm. Les municipalités et ville du territoire jouissent dorénavant d’un outil de gestion et de planification pour aller de l’avant avec plusieurs projets.

 

« Ce qu’il y a de plus particulier dans ce schéma, c’est que la MRC de Montcalm obtient tout près de 170 hectares d’agrandissement de périmètre urbain », précise M. La Salle. Malgré qu’ils n’étaient pas tous nécessairement cultivés, de nombreux terrains étaient encore zonés agricoles. À titre d’exemple, le préfet cite le Collège Esther-Blondin (CEB) de Saint-Jacques. « À partir de maintenant, le CEB fait partie du paysage urbain de Saint-Jacques et on va pouvoir se présenter devant la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour obtenir un dézonage du terrain », ajoute-t-il.

 

Cette modification dans le zonage permettra entre autres d’alléger considérablement les délais pour de futurs projets de développement, a détaillé M. La Salle. « Vous savez le Collège est en constante évolution, il y a beaucoup de projets présentement et le nouveau schéma d’aménagement va lui permettre d’aller pas mal plus vite », poursuit-il.

 

Négociations politiques 

Si la route a été longue pour satisfaire aux exigences gouvernementales en matière d’aménagement du territoire, le travail entre collègues maires et mairesses s’est déroulé sans embuches, de souligner le préfet. Il félicite d’ailleurs l’esprit de partage entre les municipalités, la patience et la perspicacité de chacun. En avril 2017, une négociation politique s’était amorcée avec le ministère. Après plusieurs échanges et représentations, le dossier s’est soldé la semaine dernière avec la lettre de la ministre Andrée Laforest qui confirmait l’entrée en vigueur du schéma d’aménagement et de développement de la MRC de Montcalm. « On est parti de ce dont on croyait qu’on avait besoin pour faire évoluer la MRC dans le bon sens, mais dans ce type de dossier ça prend un peu d’accompagnement politique », a expliqué M. La Salle qui a d’ailleurs tenu à remercier la ministre et son équipe de l’écoute et de l’ouverture qui ont facilité les négociations dans la dernière année.

 

La première révision du schéma d’aménagement de la MRC de Montcalm avait été adoptée en 2009. La dernière modification remonte quant à elle à 2011. Le schéma d’aménagement est par la suite demeuré inchangé jusqu’à aujourd’hui. La présente révision représente le fruit du dur labeur de quatre préfets successifs, soit Danielle H. Allard, Louis-Charles Thouin, Patrick Massé et Pierre La Salle, avec la collaboration des maires et mairesses des dix municipalités de la MRC depuis le printemps 2013.

Schéma d'aménagement

©Photo gracieuseté

Les élus de la MRC Montcalm a célébré la nouvelle lundi dernier.

Commentaires

8 novembre 2019

Michel Fregeau

Les projets futur pourront t’il permettre l’aménagement de terre qui donnerait à des personnes d’une Municipalité la permission de soumettre des projets d’agricultures local ex: jardin communautaire

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média